Prévisions & Suivi en temps réel

Retour des orages sur l'arc Méditerranéen ces trois prochains jours

Kayak Vert à Collias

Ce mercredi, un vaste système dépressionnaire s'est constitué sur l'Atlantique, entre l'Islande et le golfe de Gascogne. Dans ce contexte, le flux a pivoté au marin avec des vents orientés au Sud/Sud-Est sur nos départements. Les plus fortes rafales se sont produites dans le domaine de l'autan, parfois voisines de 70 km/h. Ces vents marins ont apporté une humidité relative avec un voile nuageux souvent épais, dédoublé de gros cumulus qui donnent présentement quelques averses orageuses sur le Roussillon et la plaine Catalane. Les averses vont se raréfier la nuit prochaine, avant le retour de l'instabilité demain en début de matinée (6h environ) sur les Pyrénées-Orientales et l'Aude. 

Image titleCarte : modèle GFS. Source : Météociel. 

Demain jeudi, le système dépressionnaire va nettement se dynamiser sur l'Atlantique. En France, le flux va pivoter au secteur Sud-Ouest en altitude, avec apport d'air doux et instable depuis l'Espagne. Dans les basses-couches (au sol), les vents vont souffler au secteur Sud-Est, avec là aussi un apport d'air doux et humide. En toute fin de journée, une méso-dépression (système dépressionnaire de petite envergure) va se constituer sur la Catalogne. Elle remontera lentement vers le golfe du Lion. Dès lors, ce contexte météorologique sera favorable à la mise en place de pluies et d'orages dès le matin, d'abord entre Pyrénées-Orientales, Aude, Hérault et Cévennes. A la mi-journée et/ou en cours d'après-midi, les orages se décaleront vers une bonne partie du Gard et de la Lozère, n'épargnant probablement que la vallée du Rhône. C'est entre le Nord-Est de l'Hérault et l'Ouest du Gard que l'activité pluvio-orageuse sera la plus soutenue, ainsi que près des Cévennes, comme en atteste la modélisation ci-dessous. Sur ces secteurs, les cumuls pourront atteindre 20 à 30 mm en plaine, jusqu'à 60 à 80 mm localement en Cévennes. De la petite grêle n'est pas exclue très localement sur les zones de piémont. 

Image titleCarte : modèle Arôme. Source : Météociel. 

Vendredi, le système dépressionnaire se rétractera légèrement vers la Grande-Bretagne mais maintiendra toujours son influence sur nos régions. Dès le matin, les nuages s'annoncent nombreux sur nos départements avec déjà les premières ondées par endroit. En cours d'après-midi, de nouvelles averses orageuses vont se manifester sur les reliefs de la Lozère, des Cévennes, de l'Espinouse et des Pyrénées. Ces averses pourront déborder vers les plaines intérieures en fin d'après-midi, tout en restant assez localisées. Le bord de mer et les basses plaines devraient rester épargnées mais cela reste à confirmer. Sous les orages les mieux structurés, de la grêle n'est pas exclue très ponctuellement.

Samedi, les conditions météorologiques évolueront peu. Au lever du jour, des éclaircies seront possibles sur les plaines et le bord de mer de notre région. Avec le réchauffement diurne et les brises thermiques, de gros cumulus vont se développer vers la mi-journée sur l'ensemble de nos reliefs, avec rapidement les premières averses orageuses. L'après-midi, des orages potentiellement forts pourront se développer de façon ponctuelle dans l'intérieur des terres, avec de fortes pluies et parfois de la grêle. Ces orages pourront concerner aussi bien les reliefs que les plaines et le bord de mer. Soyez donc vigilants. Ce potentiel orageux est confirmé par de fortes valeurs d'instabilité sur tout l'arc Méditerranéen (MUCAPE > 1200 J/kg, MULI < -4K) : 

Image title

Carte : modèle WRF. Source : Météociel. 

Dimanche, l'anticyclone va progressivement faire son retour. Une belle matinée est attendue sur toute la région avant que les cumulus se développent durant l'après-midi. Ces cumulus pourront, très localement, évoluer jusqu'à l'averse orageuse. Toutefois, les averses resteront nettement plus discrètes que la veille. Plus encore, les températures maximales seront en hausse de partout, voisines de 24 à 26°C. Nous partirons de ce fait vers une semaine suivante estivale. 



Partager sur