Prévisions & Suivi en temps réel

Retour des orages ce vendredi et samedi !

De nombreux orages ont affecté le département de l'Aude ainsi que dans une moindre mesure l'Ouest de l'Hérault et la Lozère hier en soirée. Après l'accalmie chaude de ce jour, une nouvelle dégradation cette fois plus musclée est attendue demain vendredi, se prolongeant partiellement samedi. En effet, un axe de talweg - zone dépressionnaire étirée en "V" - va se constituer dans les prochaines heures sur le proche Atlantique.

Il arrivera à maturité sur la France demain vendredi et va traverser notre pays d'Ouest en Est. A l'avant de ce talweg, de l'air très chaud va circuler dans les basses-couches de l'atmosphère (au sol) alors qu'en altitude, forçages et air plus froid vont prendre le relais. Ce cocktail va favoriser l'apparition de cellules orageuses assez nombreuses et parfois vigoureuses entre vendredi fin d'après-midi et samedi selon les secteurs de notre région. Le point ci-dessous.  

La convection devrait s'enclencher dès ce vendredi milieu d'après-midi sur les reliefs du Languedoc et du Roussillon. La masse d'air va se doter d'une instabilité importante sur les reliefs, avec des valeurs de MUCAPE pointant à près de 1500 ou 2000 J/kg et des indices de soulèvement (LI) inférieurs à -5 ou -6K localement. Dans cet environnement, les premiers déclenchements orageux qui font affecter la Lozère, les Cévennes, l'Espinouse et les Pyrénées seront probablement virulents, avec de la grêle et de fortes pluies.

Les plaines resteront épargnées jusqu'en milieu d'après-midi. Entre la fin d'après-midi et la soirée, l'instabilité atmosphérique - bien que plus modérée - va gagner les plaines. Dans le même temps, le talweg évoqué précédemment va piloter une anomalie de basse tropopause (forçage dynamique en altitude) sur tout le Languedoc-Roussillon. Dans cet environnement, les cellules orageuses positionnées sur les reliefs vont déborder largement jusqu'en plaine et localement même jusqu'en bord de mer.

Une nouvelle fois, il est important de comprendre que toutes les communes de la région ne seront pas impactées de la même façon ! Ceci étant dit, il apparaît à cette heure que le département de l'Hérault pourrait cette fois être le plus concerné par les orages, avec des cellules débordant jusqu'en bord de mer. Chronologiquement, les cellules orageuses concerneraient les reliefs entre 15h et 18h, les plaines entre 18h et 21h environ avec un risque de prolongation sur l'Est de l'Hérault et le Gard la nuit suivante.

Toute la région est concernée par ce risque orageux. Pour autant, les phénomènes les plus intenses sont attendus près des reliefs ainsi que dans les plaines intérieures. Sous les cellules les plus fortes, des lames d'eau de 30 mm en 1h, de la grêle et de fortes bourrasques de vent sont envisageables. Cela ne veut toutefois pas dire que tout le monde aura un arrosage conséquent. Les orages déversent des quantités d'eau très hétérogènes. Il s'agit néanmoins de la dégradation la plus généralisée de la semaine. Un suivi sera organisé sur les réseaux de Météo-Languedoc.
Les cartes sont issues du site www.meteociel.fr.

Partager sur