Prévisions & Suivi en temps réel

Retour des orages ce mercredi soir entre l'Aude, l'Hérault et le Gard !

Dans l'article d'hier soir, disponible en cliquant ICI, nous vous évoquions le retour des orages pour la journée de vendredi. Il ne faudra pas attendre si longtemps pour renouer avec la foudre. Demain mercredi, un talweg dépressionnaire va se constituer sur le proche Atlantique. A l'avant de ce talweg, de l'air chaud et humide va se soulever sur la France. Dans la nuit de mercredi à jeudi, cet axe dépressionnaire va traverser l'arc Méditerranéen.

Dans ce contexte, nous redoutons la formation d'orages assez nombreux entre le début de soirée de mercredi et la fin de nuit de mercredi à jeudi. Ces orages vont s'organiser d'abord sur les Pyrénées. Ils remonteront ensuite de l'Ariège vers l'Aude, puis dans un second temps vers l'Hérault, le Gard et éventuellement la vallée du Rhône. Toutes les explications ci-dessous.

Intéressons-nous aux conditions de méso-échelle. Le talweg dépressionnaire va piloter une anomalie de basse tropopause (carte ci-dessous à gauche) qui va traverser la région d'ouest en est. Le modèle ARPEGE ci-dessous voit l'anomalie a maturité en milieu de nuit sur le Languedoc. Dans le même temps, les valeurs d'instabilité vont rester relativement élevées, voisines de 600 à 800 J/kg en moyenne, localement 1000 J/kg.

Ces deux paramètres suffisent pour s'attendre à des orages avec une bonne fiabilité. En effet, l'anomalie de basse tropopause va faire office de forçage atmosphérique. Nous pourrions faire la comparaison avec une voiture. Pour bien avancer, elle a notamment besoin d'un moteur fonctionnel et d'essence. Dans le cas des orages, le moteur est remplacé par les forçages et l'essence par l'instabilité. Le couplage de ces deux paramètres fait que toutes les conditions sont réunies à la genèse d'orages.

Concrètement, les premiers déclenchements orageux devraient s'amorcer sur le pays de Sault, le Lauragais et les Corbières intérieures vers 21h ou 22h. Ces premiers déclenchements orageux seront dotés d'un potentiel grêligène non négligeable et de rafales de vent localement voisines de 80 km/h. En progressant plus à l'Est, entre les basses Corbières, le Minervois et le l'arrière pays du Biterrois, les orages pourront se structurer en multicellulaires très pluvieux, avec risque de lames d'eau atteignant 30 ou 35 mm en 1h. Le risque de grêle sera en légère baisse. Il s'agira plutôt de grésil mélangé à la pluie.

Les orages multicellulaires, pas forcément très violents mais plutôt nombreux dans l'intérieur des terres, progresseront ensuite vers l'Hérault en milieu de nuit puis vers le Gard en deuxième partie de nuit. L'axe privilégié de ce système orageux s'étire au final entre Quillan - Pézenas - Lodève - Alès. Cela ne veut pas dire que les plaines littorales seront épargnées, mais le risque est plus faible. Sous les orages, fortes pluies ponctuelles et grésil sont possibles. Les équipes de Météo-Languedoc seront mobilisées pour vous informer en temps réel.

Toutes les cartes sont issues du site meteociel.fr

Partager sur