Prévisions & Suivi en temps réel

Retour d'un temps instable et orageux après le 15 septembre ?

Joan Velasquez / Météo-Languedoc

Les orages ont concerné une bonne partie de la région durant la journée d'hier. La plupart des départements ont été impactés : l'Hérault entre la fin de nuit et le début de matinée, le Gard en matinée ainsi qu'au cours de l’après-midi, les Pyrénées-Orientales notamment près des reliefs (Cerdagne, Albères) puis le département de l'Aude. Le département du Gard a été le plus touché par ces intempéries. On a pu relevé 30 mm aux alentours de Nîmes et jusqu'à 50mm entre le Grau-du-Roi et Aigues-Mortes. De gros ruissellements ainsi que des inondations localisées ont été observées sur ces secteurs.

Aujourd'hui, le soleil a fait son grand retour sur l'ensemble de la région. Le mistral et la tramontane ont soufflé modérément respectivement en vallée-du-Rhône et sur le Roussillon. Ces conditions anticycloniques vont se maintenir jusqu'en milieu de semaine prochaine (voir carte du haut ci-dessous). Comme évoqué dans notre article de la veille, les températures vont également repartir à la hausse sur une large moitié Sud de la France. En effet, on pourra relever jusqu'à 32°C en vallée-du-Rhône et jusqu'à 33°C dans le Sud-Ouest de la France (voir carte du bas ci-dessous).

Il faudra bien profiter de ces dernières chaleurs de la saison. En effet, plus nous avançons vers l'Automne, plus la chance de voir des températures au-dessus des 30°C diminue. De plus, les modèles de prévisions laissent entrevoir que la synoptique générale à l'échelle de l'Europe de l'Ouest devrait évoluer aux alentours du 17 septembre. Les hautes pressions positionnées actuellement sur la France devraient se décaler progressivement vers l'Europe de l'Est et du Nord. De ce fait, les dépressions présentes sur l'Atlantique vont se rapprocher de la France et donc amener un temps perturbé sur notre pays.

Comme vous pouvez le voir sur la carte de gauche ci-dessous, un régime ondulatoire va se mettre en place entre l'Atlantique et l'Europe centrale. Ces ondulations placeront régulièrement le pays et plus précisément notre région sur la trajectoire des talwegs d'altitude. Le temps deviendra alors progressivement plus perturbé sur notre territoire. Attention, il est important de ne pas tenir compte de l'échéance, nous avons pris cette carte pour illustrer le régime d'ondulations qui se mettra en place aux alentours du 15 septembre. 

En effet, le diagramme pour la ville de Nîmes, présent à droite ci-dessus, indique plusieurs paramètres ( la température à 850 hPa, la température à 500 hPa et surtout les précipitations). Encore une fois il ne faut pas prendre ce diagramme au pied de la lettre. Néanmoins, c'est un signal qu'il faut retenir dans la prévision du temps à moyen terme. On peut observer qu'à partir du 15 septembre des pics de précipitations sont modélisés. Cela veut donc dire que plusieurs scénarios sont favorables à l'apparition de pluies et/ou d'orages sur notre région. Nous ne nous avancerons pas à faire une prévision précise du temps attendu dans une commune. Nous pouvons juste constater qu'un changement de temps (scénario majoritaire) est envisagé à partir de la mi-septembre. Nos services reviendrons sur ce sujet dans un prochain article.

Pour illustrer la complexité de la prévision à de telles échéances, nous vous proposons la carte de l'ensemble des scénarios envisagés par les modèles de prévisions. Comme vous pouvez le constater, à un peu moins de 10 jours de l'échéance, les scénarios divergent encore énormément à l'échelle de l'hémisphère. Il est donc très difficile d'émettre une prévision correcte pour notre pays. Nous pouvons seulement évoquer la tendance globale et générale qui se dégage de ces différents scénarios. Pour l'échéance qui nous intéresse, nous nous contenterons de vous signaler que l'arrivée d'un temps perturbé est de plus en plus probable à partir de la mi-septembre.

Partager sur