Prévisions & Suivi en temps réel

Retour d'expérience : orages de grêle parfois violents le 15 juin 2017

Anne Vincent Fago
Kayak Vert à Collias

Depuis une semaine aujourd'hui, des températures caniculaires touchent notre région. Ce 15 juin, un épisode orageux particulièrement intense s'est développé sur les départements du Gard, des Pyrénées-Orientales et de l'Hérault, avec de nombreux orages de grêle et localement d'intenses rafales de vent. Cet épisode orageux s'est constitué au sein d'une masse d'air particulièrement chaude et instable. Avant la formation des premiers orages, les températures se sont envolées sur le Languedoc-Roussillon avec par exemple 35°C à Béziers, 36.5°C dans le vallée du fleuve Hérault, 37°C à Avignon et une maximale régionale de 37.5°C à Nîmes-Courbessac. Ces valeurs sont localement proches des records absolus pour la période. A ce titre, la station de Montpellier-Fréjorgues a battu ce matin son record absolu de température minimale la plus élevée pour un mois de juin, avec 25.1°C. Le précédent record était en 24.6°C, en 2003. Retrouvez ci-dessous la carte des températures maximales observées hier après-midi : 

Image title

Carte : Infoclimat.fr

Dès la veille au soir, nos services avaient rédigé un bulletin de prévision en raison d'un risque d'orages caniculaires. Cet article est visible ICI. Nous citerons notamment un extrait de la prévision de la veille : "dans cette configuration, des orages caniculaires sont possibles en fin d'après-midi sur les reliefs et plaines intérieures. A l'heure de rédaction de ce bulletin, l'Hérault et surtout le Gard et les Pyrénées-Orientales seront les départements les plus concernés". Le lendemain, au lever du jour, le risque orageux a été confirmé par nos équipes. Le bulletin de 6h50 mentionnait : "Vers la mi-journée, de gros cumulus vont se développer sur la Lozère, les Cévennes et les Pyrénées. Ils évolueront rapidement jusqu'à l'orage cet après-midi avec risque de grêle localement. Ces orages pourront, en fin d'après-midi, déborder sur les plaines du Gard et des Pyrénées-Orientales, plus rarement dans l'arrière pays Héraultais." Malgré une sousestimation du caractère généralisé des cellules orageuses, il apparaît que l'épisode a globalement bien été anticipé par Météo-Languedoc et ARHYA.

Chronologiquement, la convection s'est enclenchée en début d'après-midi sur les Cévennes et les Pyrénées. Dans le même temps, un soleil de plomb a persisté sur les plaines. Vers 14h environ, les premiers orages se sont déclenchés du Haut-Vallespir à la Cerdagne, avec de très fortes intensités pluvieuses et des chutes de grêle abondantes. Ces orages ont persisté une bonne partie de l'après-midi sur le Sud des Pyrénées-Orientales avec des cumuls atteignant ponctuellement plus de 100 mm. 

Image titleCrédit : Julien Ahuir à Font Romeu (Pyrénées-Orientales).

Peu de temps après, entre 15h et 16h, un virulent système orageux s'est constitué sur le Gard, entre la Vaunage et le Vidourle. Cet orage, peu mobile, a généré localement des lames d'eau voisines de 50 mm en 1h et des chutes de grêle d'un diamètre atteignant 3 à 5 cm. Les communes de Fontanès, Villevielle, Sommières et Calvisson ont été sinistrées. Ci-dessous, voici une photo qui témoigne du caractère grêligène de cet orage : 

Image titleCrédit : Jeremy Crépin

Cet orage a ensuite continué sa route en direction de l'A9 près de Gallargues-le-Montueux où il a une nouvelle fois généré de fortes chutes de grêle rendant la circulation difficile. Dans le même temps, de nouvelles cellules convectives se sont formées près des Gardons réunis, du côté de Ners et Saint-Christol-les-Alès. Avec la forte instabilité présente dans la masse d'air, ces cellules ont rapidement formé un cluster multicellullaire.

Dès 17h, une cellule particulièrement active s'est développée sur les quartiers Nord de Montpellier. Là encore, cet orage a stationné durant une heure environ, avec un couloir de grêle étroit mais long d'environ 20 km, de Montferrier/Lez à Mauguio en passant par Montpellier. Cet orage a produit de fortes chutes de grêle, avec pendant plusieurs minutes de la grêle sèche. Le diamètre des grêlons a localement atteint 5 cm, comme en atteste ce cliché réalisé à Saint-Clément-de-Rivière. 

Image title

Crédit photo : Francky à Saint-Clément-de-Rivière. 

Vers 17h30, l'orage qui s'était formé sur Ners dans le Gard est descendu le long des Gardons, puis entre le camp des garrigues, Nîmes et les Costières. Là encore, cet orage a généré d'importantes précipitations mêlées de grêle. Les grêlons ont atteint 3 cm de diamètre sur les quartiers Ouest de Nîmes tandis qu'en Vaunage, d'importants ruissellements ont été constatés. Du côté de Milhaud, de nombreux dégâts sont reportés sur la végétation, en raison des fortes chutes de grêle : 

Image titleCrédit photo : Diake Emilex à Milhaud.

Les pluies et orages ont persisté sur les plaines du Gard jusqu'en début de soirée. Par la suite, le vent de terre s'est renforcé et a asséché les basses-couches, inhibant la convection orageuse qui s'est peu à peu restreinte aux Cévennes.

Les orages et les chutes de grêle sont des phénomènes qui sont de mieux en mieux anticipés. L'utilisation de modèles numériques de prévision permet, désormais, d'établir des scénarios possibles en présence d'un risque orageux. Aujourd'hui, les équipes de Météo-Languedoc sont dotées d'une structure commerciale qui est spécialisée dans l'anticipation des risques hydrométéorologiques, avec un pôle ingénierie entièrement dédié à la prévision convective (phénomènes qui peuvent découler d'un orage). Agriculteurs, professionnels qui exercent en plein air, campings, activités météo-sensibles, n'hésitez pas à nous contacter via ce formulaire de contact ou sur notre site internet ARHYA pour en savoir davantage. 

Partager sur