Prévisions & Suivi en temps réel

Retour confirmé des orages la semaine prochaine sur le sud de la France !

Cette semaine se termine sous le signe du beau temps et d'une chaleur modérée. Ce temps estival va se maintenir ce week-end, ainsi qu'en début de semaine prochaine, avant une dégradation de plus en plus probable dès le 5 septembre. En effet, l'actuelle dorsale anticyclonique qui nous protège des perturbations va rapidement se rétracter vers l'Afrique. Dans le même temps, l'activité dépressionnaire va croître sur l'Atlantique.

Ce mardi 4 septembre, nous allons assister à la formation d'un talweg peu dynamique sur l'Atlantique, entre l'Irlande, le golfe de Gascogne et le Portugal. Afin de vulgariser notre article, un talweg est caractérisé par une zone de bas-géopotentiels/basses pressions étirée en forme de "V". Vous pouvez l'observer sur la carte ci-dessous. Si le dynamisme de cette zone dépressionnaire est loin d'être marqué, sa stationnarité est à considérer avec grande attention. 

En effet, la zone de bas-géopotentiels va persister au moins entre mercredi 5 et samedi 8 septembre, potentiellement plus encore. Cette zone va s'isoler en une goutte froide qui sera à son paroxysme près du golfe de Gascogne. Dans ce contexte, un flux de secteur sud chaud et remarquablement instable va gagner l'ensemble de l'arc Méditerranéen durant la période évoquée. Les valeurs de MUCAPE - qui servent à quantifier l'instabilité - vont fréquemment dépasser les 2000 J/kg, ce qui est très significatif.

Au sol, les vents vont s'orienter de façon récurrente au secteur Sud/Sud-Est. Ils apporteront de l'air saturé en humidité. En altitude, le flux à 5000 m sera orienté au secteur Sud-Ouest. La superposition des vents en fonction de l'altitude témoigne de cisaillements directionnels propices à des orages peu mobiles. Par ailleurs, de multiples anomalies dépressionnaires certes peu dynamiques vont s'enchaîner sur le Languedoc-Roussillon, boostant la convection. Il s'agit d'un facteur aggravant quant aux orages attendus.

Plus concrètement, la concomitance d'une forte instabilité, de cisaillements directionnels favorables, d'un contenu en eau précipitable important dans la masse d'air et du passage de plusieurs anomalies dépressionnaires laisse entrevoir un risque orageux marqué à potentiellement sévère sur le Languedoc ainsi qu'une partie du Roussillon. Mardi 4 septembre, les orages vont se déclencher surtout sur les reliefs. Entre mercredi et jeudi, les orages vont gagner progressivement les plaines, avec localement des phénomènes forts.

Les journées les plus à risque pourraient (conditionnel) être celles de vendredi et samedi, avec un risque d'orages diluviens. Pour être clair, l'absence d'un fort dynamisme en altitude semble réduire l'extension des orages. Il n'est pas prévu d'épisode méditerranéen/cévenol de forte intensité et surtout d'une grande extension géographique. Néanmoins, une telle situation est favorable à des orages très fortement pluvieux sur des zones géographiques restreintes, avec un risque d'inondations qui va être à surveiller de près. Cette prévision sera affinée dès demain samedi !

Partager sur