Prévisions & Suivi en temps réel

Quelle tendance météo pour la semaine prochaine ?

Comme prévu depuis plusieurs jours par nos services, un épisode pluvio-orageux méditerranéen nous a concerné. Les Pyrénées-Orientales et une partie de l'Aude sont restés à l'écart. En revanche, les pluies étaient abondantes, durables et souvent peu mobiles sur l'Hérault et une moitié Ouest du Gard. Cet épisode fait suite à d'autres dégradations qui se succèdent depuis début octobre. Par conséquent, les sols sont saturés. Ils n'arrivent plus à accumuler toute cette eau. Dès les premières pluies, les cours d'eau ont réagi. En premier lieu, l'Hérault à Valleraugue a démontré une forte réaction. La crue continue de se propager vers l'aval du bassin. Le Vidourle et les Gardons sont également en crue.

Cela n'est pas exceptionnel mais les précipitations ont tout de même inondé certaines routes notamment par ruissellements dans les zones urbaines ou encore les passages à gué et ponts submersibles. Rappelons également que la nuit passée, une tornade a frappé les communes de Lattes et du Crès. De nombreux dégâts ont été signalés avec des arbres entiers arrachés et des dommages sur plusieurs habitations.  Les cumuls atteint 60 à 100 mm sur les plaines et on relève 150 à 200 mm près des Cévennes entre Gard et Lozère.

Source : Infoclimat

La question est la suivante : doit-on redouter de nouveaux épisodes pluvieux ? L'hyper-saturation sur notre région est acquise. Chaque nouvelle dégradation, même modérée, pourrait venir compliquer la situation sur l'ensemble du bassin méditerranéen de Perpignan à Nice. Lorsqu'on analyse la situation, nous allons rester dans un flux de Sud avec un vent marin persistant ces prochains jours. Nous sommes habitués à avoir un coup de mistral et de tramontane à l'arrière des perturbations. Ce vent nous apporte un temps plus frais mais surtout plus sec souvent salvateur.

Cette fois-ci, cela ne sera pas le cas. En effet, les hautes pressions vont perdurer sur l'Europe centrale et de l'Est. Dans le même temps, un vaste système dépressionnaire va stagner sur l'Atlantique. Dans ce contexte, l'humidité ambiante restera prégnante sur notre région. Toutefois, les pressions vont devenir progressivement anticycloniques. Le flux humide sera donc peu dynamique. 

Source : Pivotal Weather

Ce week-end restera assez humide mais plutôt calme. Les entrées maritimes seront nombreuses près des Cévennes où quelques petites pluies sont attendues par orographie (précipitations bloquées contre les reliefs). Sur les plaines et littoraux, nuages marins et belles éclaircies se partageront le ciel. Bien que faibles, ces pluies continues viendront s'ajouter à celles déjà tombées ces dernières semaines. Les cours d'eau cévenols seront donc entretenus à un niveau assez élevé. La semaine prochaine, peu ou pas de changement en perspective.

L'anticyclone restera fixé sur l'Europe de l'Est. Les dépressions continueront de circuler près du Portugal. Le flux de Sud persistera et pourrait même s'accentuer. Cependant, nous resterons dans la courbure anticyclonique. Les nuages marins seront une nouvelle fois de la partie. Alors qu'ils se déchireront sur les plaines, ils viendront se bloquer sur les reliefs où quelques pluies pourront continuer de tomber par moments.

Source : tropicaltidbits

Il faudra surveiller la proximité de la dépression mais actuellement nous ne privilégions pas d'épisodes pluvieux notables. Les pluies attendues seront essentiellement orographiques sur les Cévennes et de manière plus sporadique sur les plaines du Languedoc. Ailleurs, c'est surtout une atmosphère très douce et humide qui dominera. Les périodes ensoleillées pourront être assez agréables avec des températures au-dessus des moyennes de saison.

Partager sur