Prévisions & Suivi en temps réel

Probable retour des orages entre dimanche et lundi !

Les conditions ensoleillées se maintiennent sur la région. Le soleil a été omniprésent tout au long de la journée donnant un ressenti agréable notamment cet après-midi grâce à l'affaiblissement du vent. Comme nous vous l'avions évoqué précédemment, le mistral et la tramontane ont bien limité la baisse des températures au cours de la nuit. En effet, les valeurs minimales relevées ce matin ont été relativement douces avec près de 15°C à Nîmes et Perpignan, 13°C à Montpellier. Suite à l'arrêt du vent, ces dernières vont à nouveau baisser demain matin et samedi.

À quelle sauce allons-nous être mangés ensuite ? Les modèles convergent de plus en plus aujourd'hui quant à l'arrivée d'un temps perturbé dès dimanche sur notre région. En effet, une dégradation orageuse va se mettre en place entre dimanche et lundi. Sur la carte ci-dessous, le modèle CEP, suivi par la quasi-totalité des modèles, positionne la goutte froide entre le Nord-Est de l'Espagne et le Roussillon. Ce placement, induit un flux d'Est humide et doux sur l'Hérault, le Gard et la Lozère ainsi que dans un second temps sur la région PACA.

De ce fait, l'instabilité va légèrement augmenter. Le dynamisme étant également bien présent, la formation d'orages d'intensité modérée est probable sur les secteurs précédemment cités. La sévérité de cette dégradation devrait rester ordinaire. En effet, la baisse des températures observée ces derniers jours ainsi que l'épisode de mistral et de tramontane, limitent l'accumulation d'énergie permettant habituellement la formation de phénomènes violents. À la vue des différents modèles, nous pouvons espérer essentiellement sur la moitié Est de la région bien que tous les secteurs ne seront pas concernés de la même manière.

La carte d'accumulation de précipitations du modèle Arpège (carte de gauche ci-dessous), nous confirme cette hypothèse. Attention, ne prenez pas cette carte au pied de la lettre. Il s'agit simplement d'un indicateur à cette échéance. Il est probable que localement nous puissions avoir des accumulations plus importantes sous les orages les plus intenses, à l'inverse, les quantités pourraient être moindre sous les averses les plus faibles. Ce modèle voit également une instabilité peu élevée pour la saison (carte de droite ci-dessous), limitant de ce fait le risque d'orages fortement pluvieux.

Il est important de comprendre que la situation n'est pas figée et que des ajustements vont s'opérer dans les prochaines 24 heures. La dégradation semble cependant acquise. Ces réglages permettront de savoir si le risque d'orages sévères est revu à la hausse ou s'il reste stable. Ils nous permettront également d'affiner la localisation exacte des zones susceptibles d'être les plus impactées. Compte tenu du manque d'eau que nous connaissons sur l'ensemble de nos départements, une dégradation touchant notre secteur d'Ouest en Est dans sa totalité serait la bienvenue.

Pour la suite, une tendance se dégage avec un placement de la goutte froide entre la frontière espagnole et la Catalogne. Dans ces conditions, notre région se retrouverait idéalement positionnée pour une dégradation plus conséquente et durable. Néanmoins, nous restons prudents. Vous avez pu constater que les modèles bougent énormément comme nous vous l'évoquions hier. La dégradation du week-end étant acquise, nous reviendrons plus en détails sur la suite dans les prochains jours. Par ailleurs, un suivi en temps réel sera fait sur notre page entre dimanche et lundi.

Sources : météociel

Partager sur