Prévisions & Suivi en temps réel

Première vague de chaleur printanière en France la semaine prochaine !

La semaine se termine comme elle a commencé : sous le signe des nuages, de la fraîcheur et de la pluie. Le week-end à venir sera coupé en deux. Demain samedi, les nuages vont rester nombreux avec encore quelques averses de l'Hérault aux Pyrénées-Orientales. Dimanche, les éclaircies vont enfin faire leur retour avec des températures qui amorceront une hausse. Les maximales vont atteindre 22 à 24°C sur toute la région, localement 25°C. Pour rappel, la barre des 25°C constitue le seuil de chaleur en météorologie.

Lundi, les passages nuageux deviendront à nouveau plus nombreux, entrainant une légère baisse des températures. Les maximales vont atteindre 18 à 20°C sur l'Aude et les Pyrénées-Orientales et 22 à 23°C de l'Hérault au Gard. A partir du mardi, un anticyclone nettement plus solide va remonter de l'Espagne vers la France. Il entrainera avec lui une hausse des températures avec un flux circulant de l'Afrique vers l'Europe Occidentale, dont la France.

Les températures continueront de monter en puissance mercredi, particulièrement sur le Languedoc où les maximales vont dépasser localement les 25°C. Bien évidemment, ces valeurs sont loin d'être exceptionnelles. Pour rappel, en 2011, les 30°C avaient été dépassés dès le début avril. Cela aide à contextualiser cette première "vague de chaleur" à l'échelle du pays. Sous l'effet des brises marines, c'est dans l'intérieur des terres que nous attendons les températures les plus élevés.

Concernant les minimales, elles seront également bien supérieures à 10°C et même certainement voisines de 13 à 15°C en bord de mer. La question qui nous revient depuis hier : combien de temps va durer ce coup de douceur/chaleur ? Nous pouvons miser au moins sur la totalité de la semaine. Il y aura bien évidemment des fluctuations d'un jour à l'autre mais les maximales resteront globalement au dessus des 20 à 22°C de partout en plaine. Avec cet air chaud, le risque orageux va être à surveiller. 

En effet, nos services surveillent d'ores et déjà le retour de basses pressions sur l'Atlantique à partir du week-end prochain. Ce contexte serait alors favorable à la mise en place d'un flux de secteur Sud-Ouest plus dynamique sur la France. Dès lors, les profils verticaux de la masse d'air pourraient se doter d'une instabilité significative sur une bonne partie de la France, induisant des risques d'orages de printemps. Les zones de reliefs seront plus exposées que les plaines mais l'évolution sera à surveiller.

Ceci va dans le sens d'un printemps assez humide, dans la lignée du début d'année que nous vivons. Nous avons pour le moment du mal à envisager une période anticyclonique et calme vraiment durable. Il faudra ainsi profiter de cette période de douceur/chaleur qui va globalement se maintenir dix jours sur notre région, sans excès. Le modèle CEP illustre bien la fragilité de ce temps calme avec la circulation de diverses petites anomalies dans l'air chaud. Une prévision qui sera affinée très prochainement. 

Partager sur