Prévisions & Suivi en temps réel

Possible vague de froid mi-janvier : Les mécanismes en jeu

Pivotal Weather
L'Arrêt Ô Port à Carnon

Cela fait quelques semaines que nous connaissons un temps frais voire froid avec des températures sous les normes de saison. Les gelées sont nombreuses dans les terres et même sur les littoraux avec la fin du record de jours sans gel à Sète par exemple ou encore -4°C à Montpellier samedi dernier. Cependant, ce froid reste sec avec un mistral souvent présent accentuant la sensation de froid.

    Premièrement, il faut savoir qu'il est impossible d'annoncer de la neige 10 ou 15 jours à l'avance. Il est ici question d'expliquer les phénomènes qui rentrent dans la configuration de situations propices à des épisodes neigeux dans notre région. Depuis plusieurs jours, certains scénarios laissent penser qu'une vague de froid pourrait nous atteindre entre la mi-janvier et la fin janvier. D'autres scénarios sont plus timorés avec un froid encore présent comme l'on connait actuellement mais restant classique. Nous avons décidé de vous expliquer les scénarios possibles et les détails qui feront toute la différence.




Scénario à vague de froid neigeuse

L'anticyclone présent sur l'Atlantique pourrait s'élever vers les pays Scandinaves. Ceci créerait un blocage anticyclonique sur l'Atlantique jusqu'en Scandinavie ouvrant le flux Moscou-Paris avec de l'air glacial en provenance de Russie (voir carte en titre d'article). Ce dispositif des centres d'actions est entrevu de manière réccurente ces derniers jours par certains modèles.

Scénario plus classique

L'activité dépressionnaire entre Groënland et Islande serait trop importante et rabatterait l'anticyclone près de notre pays (voir carte ci-dessous) . On conserverait alors un temps relativement frais mais la neige en plaines ne serait pas d'actualités. Ce scénario est également entrevu par certains modèles et est en total désaccord avec d'autres qui modélisent le scénario précédent.

Pivotal Weather


Vous l'aurez compris, le froid est aux portes de notre pays et ne demande qu'une ouverture pour s'y engouffrer. Toutefois, une dépression mal positionnée, trop creuse ou pas assez pourrait anéantir toute possibilité neigeuse. Il convient donc de rester prudent face à ces possibilités hivernales et de se tenir au courant au fur et à mesure de l'évolution des modèles.

Partager sur