Prévisions & Suivi en temps réel

Possible médicane en Méditerranée demain : où en est-on ?

Météociel

Nous vous l'avions évoqué avant-hier avec une première tendance faisant état de paramètres météorologiques favorables à la constitution d'une dépression aux caractéristiques proches d'un cyclone de faible intensité. Ce jeudi, les modélisations vont toujours en ce sens même si de nombreuses incertitudes sont encore présentes. En effet, "le courant atmosphérique de grande échelle, lié aux positions des anticyclones et des couloirs dépressionnaires, est un facteur prédominant dans la trajectoire qu’empruntent les cyclones, expliquant de 30 % à 80% la variance de leur déplacement. Cependant, cet effet directeur de l’environnement est moins important pour des perturbations intenses et de grande taille que pour un petit cyclone." (Samuel Jolivet, 2008). Cela vaut également pour les dépressions méditerranéennes présentant certaines caractéristiques proches d'un cyclone.

Ci-dessous, retrouvez un des scénarios possibles issu du modèle de Météo-France Arpège. Notez que celui-ci est assez extrême en termes de vent mais aussi de stationnarité de la tempête.

Carte : Météociel

On remarque le dynamisme assez soudain de la dépression en abordant les côtes de l'Italie où celle-ci pourrait stationner plusieurs heures avant de s'évacuer vers la Grèce. Dans certains scénarios, les vents pourront dépasser les 150 km/h. De plus, sa faible mobilité laisse craindre des pluies diluviennes. Il reste désormais à savoir où se situera précisément ce probable médicane afin de mieux cerner les zones potentiellement concernées.

Vous l'aurez compris, les incertitudes demeurent importantes alors que la dépression est déjà entrain de se former actuellement. Les enjeux sont élevés et les prochaines actualisations des prévisions seront scrutées avec attention. Le Sud de l'Italie et la Grèce sont d'ores et déjà en alerte avec des orages parfois très pluvieux qui ont généré des inondations dramatiques ces dernières 24 heures.

Partager sur