Prévisions & Suivi en temps réel

Possible épisode cévenol ou méditerranéen le week-end prochain !

La configuration météorologique à l'échelle de l'hémisphère nord va profondément évoluer en fin de semaine. Alors que notre région subit la sécheresse de plein fouet depuis de nombreux mois, il semble enfin qu'une perturbation digne de ce nom puisse pointer le bout de son nez. En effet, un système dépressionnaire très dynamique va glisser de la Grande-Bretagne vers l'Espagne ce vendredi.

Dans ce contexte, le flux va se redresser au secteur sud/sud-est sur l'arc Méditerranéen, en devenant de plus en plus dépressionnaire. Vendredi sera ainsi une journée de transition avec une matinée bien ensoleillée et le retour des nuages bas en cours d'après-midi, voire en soirée. Le timing restera à préciser. Notez en guise d'introduction de cet article que la plupart des modèles de prévision semblent converger vers le scénario décrit, ce qui est signe de bonne fiabilité.

Samedi, les basses pressions vont gagner aussi le bassin Méditerranéen, avec certainement un creusement dépressionnaire près de la Catalogne :

Carte : modèle GFS. Source : Météociel. 

Il conviendra d'attendre encore 48 à 72h afin de connaître l'emplacement et le dynamisme exact de ce minimum dépressionnaire mais tous les ingrédients semblent réunis pour une cyclogenèse dynamique aux abords des Baléares (voir carte ci-dessus). Dans ce contexte, les vents tournant dans le sens inverse des aiguilles d'une montre, de l'air doux et surtout très humide remontera de mer Méditerranée en direction du Languedoc-Roussillon.

Dans le même temps, un flux de secteur nord ou nord-ouest se mettra en place en limite occidentale de la dépression, avec de l'air nettement plus frais. Notre région va donc se retrouver au sein d'un conflit de masse d'air assez saisissant, dont les aboutissants restent à préciser ultérieurement. Néanmoins, une constante ressort des modélisations actuelles : un épisode méditerranéen assez généralisé semble probable ce week-end avec des pluies régulières en plaine et parfois assez soutenues, ainsi que des chutes de neige possiblement marquées en altitude : 

Carte : modèle GFS. Source : Météociel. 

Pour rappel, un épisode méditerranéen et/ou cévenol n'est pas forcément synonyme d'une catastrophe. Il est surtout caractérisé par la persistance de pluies sur les zones de plaines méditerranéennes et/ou sur les Cévennes. En cette période de l'année, l'instabilité est très faible, ce qui limite nettement le risque orageux et donc la possibilité de lames d'eau diluviennes. A cet instant, les cumuls prévus sont significatifs mais il est évident que ces précipitations seront salvatrices pour la nature.

Par ailleurs, dans la continuité de ce que nous disions précédemment, il va falloir surveiller de près le positionnement de cette dépression. Cette dernière va drainer de l'air froid quelque part sur l'Ouest de la France. Si la neige tombera certainement à moyenne altitude sur les Cévennes élargies, il n'est pas exclu que la limite pluie/neige s'abaisse sur l'Aude et les Pyrénées-Orientales à plus basse altitude (sans parler de plaine à cette heure), sous l'action d'une tramontane noire. Pour illustrer ce potentiel, voici l'isotherme 0°C brut prévu par le modèle GFS pour dimanche après-midi : 

Carte : modèle GFS. Source : Météociel. 

En général, la neige tombe 200 à 300 m sous l'isotherme 0°C. Ceci témoigne du potentiel neigeux à basse altitude sur l'Ouest de la région...

Un prochain point sera réalisé demain en fin d'après-midi avec une première estimation des cumuls prévus. 

Partager sur