Prévisions & Suivi en temps réel

Peut-on s'attendre au retour de la pluie et des orages ?

Les journées défilent et se ressemblent ces derniers jours. Le soleil est omniprésent sur l'ensemble de notre région. La chaleur se poursuit avec des valeurs observées cet après-midi supérieures à 30°C sur l'ensemble de nos départements. Ces conditions anticycloniques vont se maintenir tout au long du week-end. Côté températures, un premier intermède aura lieu dès demain avec une baisse temporaire qui prendra fin dès dimanche. Les maximales atteindront alors souvent les 30°C voire 32 à 33°C localement sur le Gard. Mistral et tramontane feront également leur retour soufflant modérément.

Lundi, un renforcement du vent est attendu sur la région, avec une tramontane et un mistral soufflant de manière modérée à forte. On relèvera des rafales pouvant aller localement jusqu'à 80 km/h sur le Roussillon, notamment entre Narbonne et Leucate. Le mistral quant à lui pourrait atteindre 80 à 90 km/h en fin d'après-midi de lundi en vallée-du-Rhône. Les températures entameront alors une baisse comme nous vous l'évoquions hier dans notre précédent article. Les maximales resteront sous la barre des 30°C sur l'ensemble de la région.

Dans la nuit de lundi à mardi, ce refroidissement sera beaucoup plus net sur la quasi-totalité de la France (excepté le Sud-Est du pays) comme vous pouvez le voir sur la carte ci-dessus. En effet, les écarts de températures par rapport à la moyenne à cette période de l'année se situeront entre -0,5 et -6°C sur ces zones (localement -8°C sur le massif central). Les matinées pourraient donc être bien fraîches sur de nombreuses zones. À contrario, le Sud-Est du territoire restera quant à lui 2 à 6°C au-dessus des moyennes par endroits.

Comme vous pouvez le voir sur la carte ci-dessous, l'anticyclone viendra alors se positionner sur notre pays induisant un temps largement ensoleillé accompagné de brouillards le matin localement. Quelques nuages élevés seront probables selon les régions mais le soleil restera majoritaire. Vous êtes nombreuses et nombreux à nous demander si les orages vont bientôt faire leur retour sur notre région. Tant que l'anticyclone reste vissé sur le pays, les conditions perturbées ne pourront pas nous atteindre car ce dernier repousse le temps perturbé loin de nos contrées.

Pour que vous compreniez la situation, nous vous exposons deux cartes des modèles GFS et CEP ci-dessous. Une dépression assez dynamique est présente sur l'Atlantique. Les dépressions tournant dans le sens inverse des aiguilles d'une montre (pour l'hémisphère Nord), celles-ci provoquent la migration de l'anticyclone des Açores sur notre pays. Cet anticyclone ainsi placé, force la zone barocline à remonter vers les hautes latitudes, comme nous l'avons indiqué dans les cartes ci-dessous (pointillés noirs au-dessus de la dépression et de l'anticyclone).

Les bas géopotentiels sont donc repoussés plus au Nord de cette zone et avec eux le temps perturbé. Pour que ces conditions humides fassent leur retour, il faut que l'anticyclone reprenne sa place initiale près des Açores (au Sud-Ouest de l'Espagne). Dans ce cas, les dépressions pourront alors de nouveau se rapprocher de la France permettant la formation de talwegs qui nous impactent habituellement à cette période de l'année. Pour l'instant, ces talwegs et gouttes froides sont contraints de rester de part et d'autres de ces hautes pressions : sur l'Atlantique, le Groenland, l'Islande, la Scandinavie et les Balkans. Cette situation est vue durer plusieurs jours sur l'ensemble des modèles de prévision. Quelques scénarios minoritaires voient un nouveau refroidissement s'opérer début octobre. Concernant les scénarios pluvieux, ils sont quasiment inexistants pour le moment. Néanmoins, les modèles changent énormément notamment à long terme. Cette situation est donc susceptible d'évoluer.

Sources : Météociel et Tropicaltidbits.

Partager sur