Prévisions & Suivi en temps réel

Orages vers la mi-juillet : quel risque sur notre région ?

Cela fait quelques jours que nous vous l'annonçons, après une période stable et chaude, les orages pourraient faire leur retour autour du 15 juillet. Pour rappel, nous avons, il y a quelques semaines, réalisé une tendance pour l'été 2018 que nous annoncions chaud et orageux. Encore une fois, nous rappelons que cela ne signifie pas que nous attendons des orages tous les jours. Cela a été répété à maintes reprises. Il s'agit essentiellement de risque orageux supérieur à la moyenne de saison où ces deux mois sont habituellement les plus secs de l'année dans notre climat méditerranéen. De plus, le risque de canicule est plus faible (mais pas nul) par rapport aux années précédentes. Là encore, cela ne veut pas dire que nous n'aurons pas de fortes chaleurs comme c'est le cas actuellement. Les comptes seront faits fin août.

En attendant, une période plus instable et orageuse est attendue autour de la mi-juillet notamment durant le week-end du 14 et 15 juillet. En effet, les hautes pressions vont progressivement régresser vers les Açores et l'Afrique du Nord d'une part et vers la Scandinavie d'autre part. Cela permettra à de petites dépressions de venir s'infiltrer entre Portugal et Espagne.

Source : tropicaltidbits

Le flux général va alors s'orienter au Sud-Ouest en altitude et le vent marin s'installera sur notre région. L'impression de lourdeur devrait s'accentuer à l'approche du week-end sans forcément avoir des températures en hausse. Mistral et tramontane font actuellement de la résistance dans leur couloir respectif. Ils vont faiblir jeudi avec des brises marines qui gagneront du terrain. Il s'agira d'un des signes du changement de temps attendu autour du 15 juillet. Toutefois, des doutes subsistent sur la localisation tout comme l'intensité de cette dégradation. Les dernières mises à jour font état d'une dégradation qui concernerait l'Ouest de la France avant de se décaler vers la méditerranée. Celle-ci pourrait être plus tardive chez nous entre le 15 et 16 juillet.

La fête nationale pourrait se passer au sec et qui plus est sans vent pour les feux d'artifice. La dépression traversera donc notre pays entre le 15 et 16 juillet (sous réserve de modification). Celle-ci viendra générer les forçages nécessaires pour l'éclosion d'orages. Avec les fortes chaleurs actuelles, l'atmosphère fait le plein d'énergie. Les brises marines viendront accentuer l'humidité ambiante. 

Source : Météociel

Si cette dégradation venait à se confirmer, elle serait assez brève sous la forme d'un unique passage pluvio-orageux. En revanche, celui-ci présenterait les caractéristiques pour concernera les secteurs de plaines, de littoraux comme de reliefs. La carte ci-dessus n'est qu'un scénario possible parmi beaucoup d'autres. Il ne faut pas le prendre au pied de la lettre. Celui-ci illustre seulement le potentiel orageux pour cette mi-juillet. De plus, comme expliqué précédemment, l'instabilité de la masse d'air sera assez importante. Bien que celle-ci nécessite encore quelques réglages, nous ne pouvons écarter un risque de grêle.

Vous noterez l'emploi du conditionnel dans nos prévisions. Alors que les mouvements de grande échelle sont assez bien entrevus, les détails plus fins pourront grandement influencer cette prévision, notamment sur la localisation des orages plus moins localisés. Comme à chaque dégradation orageuse, tout le monde ne sera pas concerné de la même manière. Certains pourraient très bien passer au travers sans une goutte d'eau. Nous sommes désormais à environ 5 jours de l'échéance et nous entrons progressivement dans une prévision de plus en plus fine. La suite du mois de juillet devrait rester chaud mais nous redoutons de nouvelles possibilités orageuses avant la fin du mois. Nous vous invitons à découvrir notre article spécialement dédié en cliquant ici. Comme à notre habitude, nous reviendrons régulièrement sur ce risque orageux afin de vous apporter plus de détails.

Partager sur