Prévisions & Suivi en temps réel

Orages ce vendredi puis coup de chaleur la semaine prochaine : jusqu'à 35°C !

En attendant les fortes chaleurs prévues entre ce week-end et la semaine prochaine, une dégradation est attendue demain vendredi. En effet, un axe de talweg faiblement dynamique va traverser la France d'Ouest en Est. L'arc Méditerranéen sera en bout de course de cette zone dépressionnaire mais l'instabilité prévue semble en mesure d'autoriser la formation d'orages localement forts sur une partie du Languedoc et du Roussillon.

Ci-dessous, vous pouvez distinguer l'anomalie de basse tropopause - qui constitue un forçage atmosphérique à haute altitude favorisant la formation des orages - s'étirer du Benelux jusqu'au sud de la France. Cette anomalie sera précédée d'air chaud dans les basses-couches de l'atmosphère, favorisant ainsi la formation d'une instabilité significative, notamment près des Pyrénées ainsi que des Cévennes au Gard. Les valeurs de MUCAPE - qui servent à quantifier le potentiel d'instabilité - pourraient atteindre localement plus de 1000 J/kg.

Dans cet environnement, les nuages vont rapidement se multiplier ce vendredi à la mi-journée. Au passage de l'anomalie, des précipitations vont se déclencher. Elles se feront sous la forme d'averses entre l'Hérault et l'Aude, avec faible potentiel orageux localisé. Du côté des Pyrénées-Orientales, notamment entre Cerdagne, Capcir, Vallespir et Albères, des orages sont attendus. Ils seront le plus souvent modérés mais nous ne pouvons exclure un phénomène fort - grêligène - sur ces zones de façon isolée.

C'est entre les Cévennes et les plaines intérieures du Gard que le risque orageux sera à nouveau le plus marqué. Sur ces secteurs, les températures vont atteindre 32 à 33°C avant l'arrivée des orages, favorisant une instabilité atmosphérique plus élevée. Par ailleurs, une convergence des vents va se mettre en place au sol. Dans ce contexte, les cellules orageuses qui vont se former en milieu d'après-midi sur les Cévennes vont ensuite déborder en direction des plaines du Gard. Elles pourront produire de fortes pluies (30 mm/1h) et localement de la grêle. Ce risque orageux déclinera rapidement en fin de journée. Axe privilégié : Cévennes - Alès - Gardonnenque - Nîmes. 

Concernant la petite vague de chaleur prévue la semaine prochaine, elle pourrait durer approximativement huit jours sur l'arc Méditerranéen, entre ce week-end et le week-end suivant. Les hautes pressions anticycloniques vont remonter d'Afrique du nord vers l'Espagne puis la France, véhiculant de l'air assez chaud mais loin d'être caniculaire. Les principaux modèles que nous utilisons voient le retour de valeurs > 33/34°C en plaine dès ce dimanche après-midi. Les 35°C seront franchis la semaine prochaine sur le Languedoc.

Normalement, ces chaleurs resteront sèches en plaine avec un risque orageux qui semble se limiter uniquement aux reliefs des Pyrénées et de la Lozère. Il faudra de toute façon en profiter car un changement de temps semble de plus en plus probable pour la toute fin août, sans qu'il soit possible de dire s'il s'agira du retour des orages (épisode méditerranéen ?) ou d'une baisse marquée des températures si la dépression s'engouffre sur la France comme le voient certains modèles ce jeudi. 

Partager sur