Prévisions & Suivi en temps réel

Orages ce mercredi ainsi que la semaine prochaine !

La chaleur est de retour sur notre région. En effet, nous avons pu relevé 33°C du côté de Nîmes, 31°C près de Béziers. Ces valeurs ont de nouveau été atteintes aujourd'hui sur les mêmes secteurs. Dès demain, avec l'arrivée d'une perturbation, les températures vont baisser rapidement. Ainsi, nous attendons seulement 26 à 27°C entre Montpellier et Nîmes et 28°C localement dans les Pyrénées-Orientales. Revenons maintenant à la situation attendue demain.

La goutte froide étant à l'origine des orages prévus ce jeudi se rapproche plus rapidement que ce qui était vu initialement par les modèles de prévision. De ce fait, la dégradation orageuse prévue jeudi est vue se dérouler demain en journée. En effet, comme vous pouvez le voir sur la carte ci-dessous, la goutte froide est bien présente sur le Nord de l'Espagne et devrait se décaler petit à petit vers l'Est mercredi en cours de journée. Notre région se trouvera alors bien placée pour le déclenchement d'orages localisés.

Le flux marin s'est mis en place dès aujourd'hui sur la région ramenant de l'air chaud et humide dans les basses couches. Au cours de la nuit et de la journée de demain, le flux sera très mou. A l'avant d'anomalies secondaires circulant d'Ouest en Est, au cours de la matinée (voir carte de gauche ci-dessous), les premiers déclenchement pluvio-orageux se feront sur l'Aude, l'Hérault et le Gard notamment. Les Pyrénées-Orientales devraient rester en marge de cette activité orageuse durant les premières heures de la journée. Il est à noter que les valeurs d'instabilité (CAPE) seront assez faibles pour la saison, mais suffisantes pour permettre la genèse d'orages.  

Au cours de cette première salve, les cumuls observés sur l'Hérault et le Gard pourront atteindre localement 5 à 10 mm, mais il y aura moins de façon générale. Pour l'Aude et les Pyrénées-Orientales, les cumuls s'annoncent plus faibles, de 2 à 5 mm localement. A la mi-journée la situation commencera à évoluer.

En effet, l'anomalie principale (voir carte de droite ci-dessus) commencera à transiter vers l'Est. De ce fait, les premiers déclenchement orageux auront lieu sur les Pyrénées-Orientales. Ils concerneront essentiellement les reliefs bien qu'une extension temporaire vers les plaines soit possible. Sur l'Aude, les cellules s'évacueront assez rapidement vers l'Hérault et en mer. Pour l'Est de la région, une convergence humide de basse couche se mettra en place (voir carte de gauche ci-dessous). Des cellules orageuses assez peu mobiles pourraient transiter entre l'Est de l'Hérault et le Gard. L'anomalie principale avançant, elle aura pour conséquence d'accentuer le dynamisme de ces orages avant de se décaler vers la vallée-du-Rhône en fin de journée.

Les cumuls déjà observé au cours de la matinée vont alors augmenter. Nous pouvons attendre sur l'ensemble de l'épisode, des cumuls de l'ordre de 5 à 10 mm localement entre les Pyrénées-Orientales et l'Aude, 10 à 20 mm sur l'Hérault voir localement plus sur l'Est de l'Hérault. Quant au Gard, nous attendons des cumuls de l'ordre de 15 à 20 mm localement plus sous les cellules orageuses peu mobile. Nous vous rappelons que certaines communes pourraient rester en marge de l'activité principale et donc ne recevoir que très peu de pluies. Cette dégradation n'a rien d'exceptionnelle pour la saison et n'est pas considérée comme un épisode méditerranéen ou cévenol.

Partager sur