Prévisions & Suivi en temps réel

Nouvelles pluies orageuses attendues près des Cévennes en milieu de semaine

L'accalmie aura été de courte durée pour les communes lourdement sinistrées ces dernières 72 heures ! Une nouvelle dégradation est attendue, probablement moins intense que lors de la catastrophe Lodévoise, mais potentiellement significative. Le système dépressionnaire responsable des intempéries du week-end va se positionner sur la Grande-Bretagne demain. Il se prolongera d'un axe de talweg très dynamique, qui s'étirera jusqu'au golfe de Gascogne et aux Cantabriques (Espagne) à compter de la soirée de mardi. Cette configuration atmosphérique va favoriser la mise en place d'un vigoureux flux de secteur Sud-Ouest en altitude sur le Languedoc, tandis qu'au sol les vents basculeront une fois de plus au secteur Sud-Est. Inévitablement, les advections d'air chaud et humide vont s'accentuer en direction des Cévennes et l'instabilité va sensiblement s'accroître entre la nuit de mardi à mercredi et la matinée de jeudi.

    Dès lors, les nuages vont revenir demain sur le Languedoc-Roussillon. En cours d'après-midi, ils s'accompagneront parfois de petites pluies près des Cévennes. En cours de nuit de mardi à mercredi, les pluies se renforceront près des reliefs et deviendront régulières. Elles toucheront momentanément les plaines de l'Est Hérault et du Gard, sans sévérité particulière. Mercredi, à la faveur de forçages mieux structurés, les pluies sont susceptibles de se renforcer sur les Cévennes et d'adopter un caractère orageux. La prévision est encore incertaine mais des lames d'eau localement significatives sont à prévoir sur les zones de piémont et reliefs (60 à 80 mm, localement plus de 100 mm). Ces précipitations persisteront dans la nuit de mercredi à jeudi. Les plaines intérieures de l'Hérault et du Gard pourraient être touchées, mais ce n'est pas certain pour le moment. Jeudi matin, pendant quelques heures, la masse d'air sera en mesure de supporter le développement d'orages peu mobiles, probablement entre le Nord du Gard et le département de l'Ardèche. Là encore, il conviendra d'affiner cette prévision, tant des incertitudes demeurent sur la sévérité de cette dégradation, mais des lames d'eau localement importantes sont à craindre.

    Un nouveau bulletin vous sera proposé demain, afin d'infirmer ou de confirmer le potentiel fortement précipitant des orages attendus. Il apparaît néanmoins que les plaines intérieures (piémont des Cévennes) du Gard et le département de l'Ardèche semblent les plus exposés à ce risque orageux diluvien. Compte tenu de la saturation des sols, de tels cumuls pourraient engendrer de nouveaux débordements. 

    

Partager sur