Prévisions & Suivi en temps réel

Nouveau risque d'épisode méditerranéen après le 5 novembre !

La saison des épisodes pluvieux a débuté assez tardivement cette année sur l'arc Méditerranéen, mais une certaine récurrence semble malheureusement s'installer avec des dégradations qui s'enchaînent les unes après les autres. Ce mercredi, des pluies copieuses et parfois orageuses ont affecté l'Hérault, le Gard et les Cévennes, tout comme la vallée du Rhône et la Provence. Les cumuls sont parfois très importants en quelques heures et plusieurs bassins versants sont saturés, notamment sur le département du Var.

Demain matin, des pluies vont encore persister jusqu'en milieu de matinée entre Gard et Cévennes. Par la suite, une amélioration va se produire. Elle ne devrait pas durer très longtemps, car dès le 5 novembre, un nouveau système dépressionnaire va pointer le bout de son nez sur l'Atlantique et se diriger tout droit vers l'Espagne. Il est bien évidemment trop tôt pour savoir où la dépression principale va se positionner, mais les principaux modèles s'accordent sur une période perturbée de 48 à 72h environ.

Plusieurs scénarios sont possibles, dont deux principaux. Le premier consiste en ce que le système dépressionnaire s'isole en goutte froide sur l'Espagne, tout en glissant progressivement vers le Maroc. Dans ce contexte, le flux se courberait au secteur Est, induisant un épisode pluvieux assez conséquent sur les Pyrénées-Orientales et l'Aude, ainsi que sur toute la Catalogne. Le deuxième scénario consisterait en ce que la dépression circule vers les Baléares, induisant un flux de Sud-Est. Dans ce cas, l'Hérault et le Gard seraient davantage concernés.

Concernant le potentiel pluvieux associé à ce système dépressionnaire, il est pour le moment difficile d'être précis. Nous avançons dans l'automne et l'air froid gagne de plus en plus de terrain. Ceci est un facteur atténuant en raison de l'instabilité atmosphérique qui se rétracte progressivement vers l'Afrique. Pour autant, il est impossible d'être catégorique à ce sujet : il suffit d'un léger regain d'instabilité au moment où la dépression circule pour booster le risque orageux. De façon générale, les projections actuelles partent sur un scénario modérément pluvieux, avec des cumuls significatifs mais sur des durées assez importantes.  

Un prochain point détaillé vous sera proposé à ce sujet dans les prochains jours. Pour le mois de novembre, nous pouvons vous proposer une première tendance. Le modèle saisonnier CFS voit une anomalie de hauts-géopotentiels entre Scandinavie et Europe du centre. Dans le même temps, une anomalie de bas-géopotentiels est attendue sur l'Atlantique, se prolongeant en direction de l'Espagne tout en se résorbant partiellement.

Si ce scénario se précise, des épisodes pluvieux assez récurrents devraient se poursuivre sur le bassin Méditerranéen. Une situation qui sera à surveiller en raison de la saturation des sols qui continue de s'accentuer avec les pluies actuelles. Concernant les températures, elles devraient être plus ou moins dans les normes saisonnières, bien que nous n'excluons pas un coup de froid assez marqué fin novembre.


Partager sur