Prévisions & Suivi en temps réel

Nouveau pic de canicule la semaine prochaine : jusqu'à 40°C !

Il fait chaud ce samedi. Alors que ces derniers jours étaient caractérisés par une chaleur sèche et écrasante, aujourd'hui était plus humide mais tout aussi désagréable. En effet, une dégradation a traversé la France. Elle a donné des orages cette nuit sur la Lozère et ce matin sur l'Ardèche. Comme souvent, les régions méditerranéennes sont passées en marge avec seulement quelques passages nuageux. Cet après-midi, la convection s'est enclenchée entre l'Est de l'Hérault et le Gard. Des averses ont concerné ces secteurs tout en restant très localisées. Le caractère orageux n'a pas réussi à s'imposer laissant bon nombre d'entre nous au sec. Côté températures, celles-ci étaient en-dessous des maximales des derniers jours mais avec l'humidité présente, le ressenti était parfois étouffant.

Il est important de dissocier température relevée et température ressentie. Avoir 37°C avec une humidité faible peut être moins désagréable qu'avoir 30°C avec une forte humidité. C'était le cas aujourd'hui où le thermomètre est monté généralement entre 30 et 33°C. En revanche, l'humidex (indice conjuguant température et humidité) s'est approché de 40.

Carte : Météociel

Dès demain, les températures repartiront à la hausse avec des pointes comprises entre 35 et 37°C, plus particulièrement en vallée-du-Rhône qui sera le secteur le plus chaud de la région. Mais c'est surtout la semaine prochaine qui s'annonce caniculaire avec des températures bouillantes de jour comme de nuit. En effet, une puissante dorsale anticyclonique remontera directement d'Afrique pour traverser l'Espagne jusqu'à l'Ouest de la France. Elle sera accompagnée d'une chaleur subtropicale qui atteindra les régions méditerranéennes. Nous serons aux premières loges avec une canicule qui pourrait perdurer.

Un fait assez notable, c'est le maintien du vent de terre ces prochains jours. Le vent marin pourrait s'installer sur nos plages sans parvenir à s'imposer sur les plaines. Ainsi, les maximales pourraient être atteintes sur les plaines avec les principales villes de la région touchées par ces très fortes chaleurs.

Source : Tropicaltidbits

Pas de mistral et de tramontane puissants en prévision, simplement un vent de terre qui aura un autre effet durant la nuit. Si celui-ci se maintient, il empêchera les températures de baisser en brassant l'air. Un simple vent à 20 km/h suffirait. Conséquence directe avec des températures nocturnes très chaudes. Dès lundi, les températures seront à la hausse avec 37 à 38°C sur de vastes étendues de la région avec des pointes isolées à 39°C sur le Gard. Mardi sera quasiment identique si ce n'est que nous pourrions encore grignoter un ou deux degrés avec des pointes à 39°C plus importantes que la veille. Comme annoncé précédemment, le vent de terre poussera ces maximales sur les plaines littorales. Des villes comme Nîmes, Béziers ou le Nord de Montpellier seront particulièrement concernées.

Dans la semaine, nous surveillerons l'éventuelle barre des 40°C qui restera localisée mais exceptionnelle. Rappelons-le une nouvelle fois, ces températures ne sont pas normales même pour un été chaud méditerranéen ! Avoir une pointe à 35°C pourrait être considérée comme normale mais enchainer plusieurs jours avec des maximales comprises entre 35 et 40°C ne peut être considérer comme banal. De plus, les températures nocturnes se situeront entre 21 et 24°C. Ces valeurs sont également remarquables et nous serons alors dans les seuils officiels de la canicule.

Carte : Météociel

Partager sur