Prévisions & Suivi en temps réel

Mercredi et jeudi : dégradation pluvio-orageuse sous surveillance !

Photo d'illustration © Maroquinerie Armaño - Météo Languedoc

Non, vous ne rêvez pas ! Après des mois sans pluie et une sécheresse exceptionnelle qui n'en finissait plus, il semblerait bien que la situation se débloque en cette mi-octobre. Alors que nous étions sous une dominante anticyclonique, douce et sèche, un changement de temps semble enfin s'opérer. En effet, l'ouragan Ophélia actuellement présent sur les Açores, se dirige vers l'Irlande. Il n'aura aucune conséquence directe sur notre pays. En revanche, il aura pour résultat de redistribuer les cartes sur le bassin Atlantique. Dans son sillage, une dépression va progressivement s'approcher du Golfe de Gascogne. Dans le même temps, une méso-dépression devrait se constituer sur le Golfe du Lion.

Ces conditions seront favorables à la constitution d'un épisode pluvieux assez durable sur les régions méditerranéennes. Les incertitudes sur la localisation exacte et l'intensité des précipitations sont encore présentes mais nous avons décidé de vous présenter ici notre première prévision.

Source : Météociel

C'est donc mercredi que les premières pluies sont attendues. A l'avant de l'anomalie, c'est surtout l'orographie qui jouera le rôle de forçage. Ce sont les zones de reliefs qui seront en premier lieu arrosées. Il s'agira essentiellement de pluies modérées entre l'Espinouse et les Cévennes. Progressivement, les pluies se décaleront vers les plaines tout en s'intensifiant. Boostée par l'accélération du flux marin, l'instabilité s'accroîtra en soirée de mercredi. De ce fait, le caractère orageux se renforcera dans la nuit de mercredi à jeudi.

La perturbation se décalera lentement vers l'Est dans la journée de jeudi. Toutefois, des pluies orageuses encore intenses sont possibles entre l'Est de l'Hérault et le Gard. Ainsi, sur la totalité de l'épisode les cumuls les plus importants sont attendus entre l'Hérault, le Gard, le Sud de la Lozère et de l'Ardèche. En l'espace de 48h, les précipitations pourront dépasser les 100 voire 150 mm sur les secteurs précédemment cités. De nombreuses incertitudes demeurent sur la localisation des plus forts cumuls. De plus, le potentiel orageux de cet épisode déterminera l'intensité de celui-ci. Ainsi, les cumuls pourront être revus à la hausse.

Source : Météociel

La carte ci-dessous est une modélisation de l'accumulation (possible) des précipitations jusqu'à jeudi matin. Il ne faut pas prendre cette carte au pied de la lettre. Celle-ci démontre seulement le potentiel fortement pluvieux de cet épisode.

Nous reviendrons sur cette première prévision dès demain pour vous apporter de nouvelles informations et précisions.

Partager sur