Prévisions & Suivi en temps réel

Mardi : chutes de neige à basse altitude sur les reliefs

meteolanguedoc

Ce samedi 7 Janvier 2017, de fortes gelées ont été observées sur la région. Nous citerons notamment les -10°C relevés au Mas de Londres (34), les -9,3°C observés à Conqueyrac (Gard) ou encore les -6,1°C à Béziers. Le gel a également gagné le littoral avec -0,1°C au sémaphore de Sète, ce qui n'était plus arrivé depuis le 23 Février 2013, soit une série consécutive de 1411 jours sans gel. Ces gelées sont consécutives à une descente polaire qui a gagné l'Europe ces derniers jours avec des températures extrêmement froides de la Russie à la Croatie. Ci-dessous, retrouvez la carte des températures observées sur le continent Européen aujourd'hui : 

Image titleCarte : températures minimales observées sur l'Europe ce samedi. Source : Météociel


Demain dimanche, les conditions météorologiques évolueront peu. Nous resterons au carrefour des influences entre l'anticyclone qui va regonfler sur le proche Atlantique et la dépression polaire qui va s'isoler sur les Balkans. Le soleil sera généreux en plaine, malgré la présence passages nuageux qui vont déborder par moment. Ce sera plus nuageux sur les reliefs ainsi que dans l'intérieur de l'Aude, avec quelques flocons possibles sur l'Aubrac et la Margeride, voire sur les Pyrénées. Mistral et tramontane vont à nouveau s'intensifer. Les rafales atteindront 80 km/h près des Corbières et en vallée du Rhône. Les gelées matinales s'annoncent encore nombreuses dans l'intérieur des terres mais un cran moins fortes que ce matin. Il fera un peu plus doux sur les Pyrénées-Orientales et l'Est de l'Aude. Les maximales, quant à elles, seront en hausse de partout. Elles atteindront 12 à 13°C sur les plaines littorales des PO, de l'Aude et de l'Hérault, 10 à 11°C sur les plaines du Gard. Dans l'intérieur de l'Aude, il ne faudra pas compter sur plus de 8°C, tout comme en vallée du Rhône. 




Lundi, les éclaircies resteront dominantes sur les plaines de la région, en dépit de quelques passages nuageux. Nous conserverons un temps plus nuageux dans l'intérieur de l'Aude, ainsi que sur les reliefs de l'Espinouse et de la Lozère où de rares flocons sont encore possibles. Mistral et tramontane souffleront sans répit avec encore des rafales de 60 à 70 km/h. On observera encore de petites gelées matinales, notamment dans les plaines peu ventées. L'après-midi, les maximales seront en baisse, comprises entre 8 et 10°C en général sur les plaines. 

Mardi, la situation est à surveiller. Une anomalie dépressionnaire va balayer la France en flux de Nord. Elle se continentalisera brièvement sur les régions méditerranéennes. Elle s'accompagnera d'une perturbation peu active sur les régions centrales de la France, avec bien souvent de la neige jusqu'en plaine sur l'Auvergne, Rhône-Alpes, la Bourgogne, la Lorraine ou encore l'Alsace. Cette perturbation devrait aborder la Lozère et l'Aveyron en tout début de matinée, avec de faibles chutes de neige jusqu'en fond de vallées. Quelques averses devraient déborder sur les plaines intérieures de l'Aude, de l'Hérault et du Gard, au moment où les températures seront encore bien froides. La présence d'un redoux en altitude laisse penser qu'un peu de grésil voire des phénomènes localisés de pluies verglaçantes ne sont pas exclus. Il faudra donc se montrer vigilant lors des déplacements matinaux. La limite pluie/neige restera basse durant cette journée, avec probablement 3 à 5 cm de neige sur les reliefs. Les Pyrénées devraient être plus ou moins épargnées, malgré la possibilité d'observer quelques flocons sur les hauteurs. Les températures maximales seront également en baisse. Ci-dessous, retrouvez une modélisation des cumuls de neige estimés :

Image titleCarte : accumulation neige modélisée par WRF. Source : Météociel


La suite de la semaine devrait rester du même acabit : une temps frais, voire froid, devenant assez humide sur les reliefs avec de faibles chutes de neige et demeurant assez sec en plaine.  Nous surveillons attentivement l'évolution des masses d'air froid sur l'Europe qui cette année sont remarquablement bien constituées. Des assauts plus importants de l'air froid sont possibles durant Janvier.

Partager sur