Prévisions & Suivi en temps réel

Ligne pluvio-orageuse la nuit prochaine : le début d'une longue période humide avec risque d'inondations !

La Dépêche du Midi

Les chutes de neige d'hier marquent le début d'une longue période humide qu'il conviendra de surveiller attentivement. En effet, les cumuls de précipitation ont été importants ces dernières 36h sur une partie de la région, avec bien souvent 100 à 160 millimètres sur l'Ouest de l'Hérault, où des inondations sont reportées depuis la nuit dernière.

La nuit prochaine, une aggravation pluvio-orageuse va se mettre en place, d'abord sur l'Aude et l'Hérault, puis plus tardivement sur le Gard et la basse vallée du Rhône. Une ligne pluvio-orageuse va balayer ces secteurs d'Ouest en Est. Le département des Pyrénées-Orientales ne sera que partiellement concerné par un  passage très rapide et moins structuré. Début de l'événement : 3h sur l'Aude, 4/6h sur l'Hérault, début de matinée sur le Gard. 

La saison orageuse va débuter de façon précoce. Heureusement, cette ligne pluvio-orageuse va circuler assez rapidement. Pour autant, elle pourra produire à nouveau des intensités pluviométriques voisines de 25 à 30 mm/h, localement 40 mm/h. Ces cumuls ne sont pas exceptionnels mais interviennent dans un contexte de saturation des sols. Soyez donc vigilants, notamment dans les zones proches de Narbonne, Béziers et Saint-Chinian qui ont déjà été très arrosées.

Outre ces fortes pluies, les orages seront en mesure de produire des chutes de grésil. Nous rappelons aux professionnels météo-sensibles que nous sommes en mesure d'anticiper ce type d'événement. Vous pouvez nous contacter via le formulaire en fin d'article. Demain, après le passage de la ligne pluvio-orageuse, le soleil fera un bref retour de quelques heures. Par la suite, les perturbations ne vont cesser de s'enchaîner, les unes après les autres. Les cumuls sur dix jours pourront devenir significatifs 

Cette carte d'accumulation n'est pas à prendre au pied de la lettre mais témoigne du potentiel pluvieux à l'échelle de notre région, particulièrement près des Cévennes et du Languedoc. L'excédent pluviométrique qui est déjà bien amorcé pour l'année 2018 devrait continuer de s'accentuer prochainement. Le fragment de vortex polaire qui a traversé l'Europe d'Est en Ouest est désormais sur l'Atlantique. C'est ce dernier qui va soulever un flux marin permanent.

Notez par ailleurs que le redoux se confirme. Il ne sera néanmoins pas très marqué. Ainsi, les perturbations donneront de bonnes chutes de neige sur la Lozère et les Pyrénées, à des altitudes variant selon les fronts. Il faudra ensuite surveiller une possible baisse des températures entre le 15 et le 20 Mars. L'échéance étant lointaine, cela restera à confirmer largement. Conclusion : il va falloir surveiller la répétition des épisodes pluvieux. Nos services sont attentifs en raison du risque inondation qui pourrait croître. 

Partager sur