Prévisions & Suivi en temps réel

Les orages se confirment pour le milieu de semaine !

Les événements météorologiques s'enchaînent cette année. Après la canicule de début août, les températures se situent plusieurs degrés sous les moyennes saisonnières ce week-end. Il a même gelé en plaine sur le nord de la France ce dimanche matin. Les minimales se sont abaissées à 3°C environ sur le Mont-Aigoual et 2°C sur le Mont-Lozère. Ce coup de grande fraîcheur estivale va persister jusqu'à ce lundi matin. S'en suivra une hausse des températures mardi, avant le retour des orages mercredi.

Demain matin, mistral et tramontane se calmeront. Contrairement à ce que l'on peut penser, le vent limite la baisse des températures la nuit en brassant la masse d'air. En l'absence de vent, des inversions thermiques se constituent. L'air "chaud" accumulé en journée dans les basses-couches est plus léger que l'air froid présent en altitude. Dès lors, cet air chaud s'élève (ascendance) la nuit alors que l'air froid plus lourd s'écrase vers le sol. Dans ce contexte, les minimales demain matin seront localement voisines de 10°C dans les plaines intérieures ! Entre mardi et mercredi, un talweg (zone dépressionnaire étirée en forme de "V" va ensuite se constituer sur le proche Atlantique et balayer la France :

Ce talweg dépressionnaire ne s'annonce pas très dynamique, confronté à la persistance des hauts-géopotentiels entre l'Afrique et la mer Méditerranée. Sa trajectoire est désormais bien cernée, entre le nord du Portugal, le golfe de Gascogne, le centre de la France puis le Benelux. Ce talweg va piloter une anomalie de basse tropopause en altitude qui s'étirera jusqu'à l'arc Méditerranéen. Dans ce contexte, de l'air froid en altitude va glisser sur des basses-couches bien réchauffées, induisant la formation d'une instabilité atmosphérique significative, cela sur tous les départements côtiers du Languedoc-Roussillon.

Par ailleurs, une méso-dépression va se constituer dans le golfe du Lion. Une méso-dépression est caractérisée par la formation d'une petite dépression de surface, dont le dimensionnement est modeste. Une incertitude subsiste sur son positionnement exact. Si cette dernière longe les littoraux de l'Aude et de l'Hérault, le vent marin arrivera à s'installer jusque dans les terres, augmentant le risque orageux. Certains scénarios voient cette petite dépression circuler au large, ce qui aurait pour conséquence de limiter l'avancement des vents marins.

Au regard de la situation actuelle, il apparaît que la dégradation pluvio-orageuse pourrait concerner aussi bien le Languedoc que le Roussillon, avec quelques nuances toutefois. Sur le Roussillon, la zone à "risque" se situera plutôt entre la Cerdagne, le Capcir, les Aspres, les Albères et la côte Vermeille, où des orages localement forts sont possibles mercredi en journée. Très rapidement, la tramontane s'installera sur l'Aude et les Pyrénées-Orientales. Des averses y sont attendues, mais logiquement peu marquées. Notre attention se limitera ainsi aux zones près de l'Espagne.

Sur le Languedoc, le département de l'Hérault pourrait être le plus "concerné" ainsi que l'Ouest du Gard. En effet, c'est sur ces zones que le couplage forçages atmosphériques/instabilité sera le mieux phasé. Dès lors, nous pouvons nous attendre à la formation d'orages multicellulaires entre l'arrière pays Montpelliérain, le Pic Saint-Loup, le Vidourle et la Gardonnenque au moins. Ces orages pourront localement produire de fortes pluies et de la petite grêle. Cumuls hétérogènes : 10 à 20 mm sous les orages, ponctuellement 30 à 40 mm. Cet épisode orageux est classique pour la saison.

Les orages vont ensuite se décaler vers la vallée du Rhône et les Bouches-du-Rhône d'ici mercredi soir. Ils pourront rester assez marqués localement mais normalement seront mobiles, ce qui limite le risque de lames d'eau importantes

Pour information, nous proposons des services aux professionnels météo-sensibles afin d'anticiper les risques hydrométéorologiques et d'adapter en conséquence vos activités. Agriculteurs, professionnels du tourisme ou encore du BTP, n'hésitez pas à nous contacter via le formulaire ci-dessous. 

Partager sur