Prévisions & Suivi en temps réel

La sécheresse persiste en cette fin d'automne 2017 : le point complet !

Les semaines et mois passent et se ressemblent : l'absence ou presque de précipitations significatives engendre une sécheresse exceptionnelle en cette fin d'automne 2017.  Depuis la fin de l'été, il n'y a eu que deux épisodes pluvio-orageux. Le premier a impacté surtout l'Ouest de l'Hérault, l'Aude et les Pyrénées-Orientales en octobre. Début novembre, c'est l'Est de l'Hérault, le Gard et la Lozère qui furent concernés.

Malgré des pluies parfois marquées, avec localement des cumuls atteignant 100 à 150 mm, la période prolongée de forts vents que l'on connaît actuellement participe à une nouvelle accentuation de la sécheresse. L'étude de Météo-France, en date du 12 novembre, témoigne d'une sécheresse superficielle sévère, particulièrement du Gard à la Provence : 

Les conséquences de cette sécheresse se font sentir en divers aspects. Premièrement, la plupart des cours d'eau de la région connaissent un niveau remarquablement bas pour la période de l'année. Certains sont totalement asséchés, comme le Gardon, où les poissons se retrouvent piégés dans des proches d'eau qui finissent par s'assécher. La photo ci-dessous a été prise ce matin par Kévin Barougier.

Autre problématique, certaines communes commencent à manquer d'eau potable. Ceci nécessite un approvisionnement régulier et souligne une véritable problématique économique. Les agriculteurs ressentent également le manque d'eau. Certains arbres fruitiers souffrent depuis l'été de cette sécheresse, mettant en péril une partie de la récolte pour la saison prochaine. Enfin, nous ne manquerons pas de souligner les fréquents incendies qui sévissent sur toute la région.

Les prévisions à venir pour les prochains jours ne sont pas réjouissantes. Quelques pluies sont attendues près des Cévennes entre mercredi après-midi et le week-end à venir mais les cumuls resteront très faibles. Tout au plus, il pourrait tomber sur cette période de cinq jours 30 ou 40 mm sur les reliefs les mieux exposés, rarement plus de 3 à 5 mm dans les plaines intérieures. 

Fin novembre ou début décembre, le froid devrait faire son grand retour sur la France avec à nouveau du mistral et de la tramontane en Méditerranée. Ceci fera l'objet d'un prochain article. 

Partager sur