Prévisions & Suivi en temps réel

Jusqu'à 300 mm sur l'Hérault entre mardi et mercredi : risque de crues et d'inondations !

météo-paris.com

Après des semaines de sécheresse, le temps évolue enfin sur l'arc Méditerranéen. Comme souvent, nous risquons de passer d'un extrême à l'autre. Déjà la nuit dernière, de bonnes pluies parfois orageuses ont affecté tout le Languedoc-Roussillon. Les plus forts cumuls ont été observés en basse vallée du Rhône, avec bien souvent 40 ou 50 mm en quelques heures. Pour la semaine à venir, nous attendons la mise en place d'un épisode Méditerranéen potentiellement intense et durable.

En effet, la dépression actuellement positionnée sur la France va gagner ce lundi le golfe du Lion, avant de migrer mardi vers la Catalogne où elle stationnera pendant au moins 24h. Mercredi, cette dépression remontera lentement vers le golfe de Gascogne. Dans ce contexte, des vents marins durables et fortement alimentés en eau précipitable vont se mettre en place sur le Languedoc-Roussillon, avec une intensité paroxysmale près de l'Hérault. Ci-dessous, voici les détails

La dégradation va débuter dès ce lundi. Des orages fortement pluvieux vont affecter les littoraux du Var et des Bouches-du-Rhône. Ils propulseront leurs panaches pluvieux jusqu'au Gard et l'Hérault dès le matin, avec des pluies parfois modérées à soutenues mais heureusement intermittentes. Les averses seront plus localisées l'après-midi. Durant cette salve, les cumuls s'annoncent hétérogènes et modestes, 5 à 10 mm en moyenne, localement plus de 20 mm. Rien d'inquiétant. L'aggravation va débuter dans la nuit de lundi à mardi, avec l'intensification des pluies sur une bonne partie de l'Hérault, puis progressivement sur les plaines littorales de l'Aude et des Pyrénées-Orientales. Les pluies pourront alors adopter un caractère orageux.

Mardi, la situation sera à surveiller de près, avec une dépression stagnante sur la Catalogne. Le vent d'Est/Sud-Est va nettement se renforcer dans les basses-couches de l'atmosphère, avec des rafales atteignant 80 km/h dans le golfe du Lion. Outre la houle qui arrivera sur les littoraux de l'Hérault et de l'Aude, ce vent marin va favoriser l'apparition d'une instabilité atmosphérique modérée sur les basses plaines et littoraux de l'Hérault, de l'Aude et des Pyrénées-Orientales. Dans le même temps, plusieurs forçages atmosphériques vont se succéder, aussi bien en surface qu'en altitude. Dans cet environnement, des pluies parfois orageuses et abondantes vont se produire sur une bonne moitié Ouest de l'Hérault, ainsi que des Corbières aux plaines de la Salanque. L'Est de l'Hérault et le Gard seront alors moins concernés. 

Mercredi devrait être la journée la plus à risques, au moment où la dépression va lentement remonter vers le golfe de Gascogne. Durant cette journée, les vents marins vont persister avec des rafales de 80 à 100 km/h dans le golfe du Lion. Ils seront plus faibles dans l'intérieur des terres, mais vont favoriser l'apparition de plusieurs facteurs concomitants  : une instabilité atmosphérique plus importante, une convergence dans les basses-couches, un contenu en eau précipitable particulièrement important. Par ailleurs, en altitude, diverses anomalies vont traverser la région. Elles vont booster la convection.

Dès lors, des pluies orageuses parfois diluviennes sont attendues, avec pour ligne de mire le département de l'Hérault. Ces fortes pluies orageuses pourront également arroser les plaines littorales des Pyrénées-Orientales et de l'Aude en matinée, puis en cours de journée s'étendre à l'ensemble des plaines du Gard. C'est tout de même sur l'Hérault qu'elles seront les plus durables, et c'est donc sur ce département que le risque d'inondations semble le plus important. Ci-dessous, le modèle CEP illustre bien le potentiel qui se dessine près de l'Hérault, aussi bien en plaine qu'en bord de mer. 


En conclusion, nous attendons des cumuls de précipitations intenses en 48h. La persistance de pluies copieuses sur les mêmes secteurs durant deux jours laisse redouter des crues potentiellement dommageables et un risque d'inondations dans les zones vulnérables. D'une part, la situation sera à surveiller entre la côte Vermeille, la Salanque, les basses Corbières et le Narbonnais, où des lignes pluvio-orageuses peu mobiles sont possibles, pouvant donner des cumuls de 80 à 120 mm, parfois 150 mm.

Sur l'Hérault, la situation est plus préoccupante. Tous les éléments semblent phaser ce qui laisse redouter des cumuls de 100 à 200 mm sur de vastes zones, localement 200 à 300 mm ou plus en 48h entre le Minervois, le bassin amont du fleuve Hérault et les Cévennes. L'absence d'une très forte instabilité atmosphérique limite - sans exclure - le risque d'une lame d'eau horaire > 60 mm. Dès lors, les crues qui vont se produire sur certains cours d'eau devraient pouvoir être anticipées. Concernant le Gard et la Lozère, des cumuls significatifs sont prévus pour mercredi mais le risque d'inondations est nettement moindre. Les pluies pourraient se maintenir jeudi sur l'Hérault et le Gard notamment. 

La prévision sera affinée dès demain. 

Partager sur