Prévisions & Suivi en temps réel

Janvier : vers une première quinzaine froide ?

Laurent Carlini
Laurent Carlini
L'Arrêt Ô Port à Carnon

Situation actuelle : les conditions météorologiques évoluent en ce début Janvier, conformément aux prévisions qui avaient été émises dans le précédent article.  L'anticyclone qui nous a protégé des perturbations en Décembre a migré sur l'Atlantique, avant de s'éléver vers l'Islande. Dans le même temps, des anomalies se sont décrochées depuis la Scandinavie, tout en plongeant sur une bonne partie de l'Europe cette semaine. Dans ce contexte, une baisse des températures s'est amorcée avec le retour de fréquentes gelées matinales et d'un fort vent dans les couloirs de la vallée du Rhône et des Corbières. Les thermomètres ont relevé ce matin près de -1°C à Nîmes et Carcassonne, -2°C à Béziers, -3°C à Montpellier, -5°C à Saint-Mathieu-de-Treviers, -6°C à Prades-le-Lez, Saint-Martin de Londres ou encore Conqueyrac. La descente de cet air polaire est matérialisée sur la carte ci-dessous :

Image titleCarte : températures minimales relevées ce 4 Janvier 2016 sur l'Europe. Source : MétéoCiel. Schéma : Météo Languedoc.



Évolution attendue jusqu'au 11 Janvier : pour la semaine à venir, nous devrions rester sous l'influence partielle de la vague de froid qui va sévir sur l'Europe du Centre et les Balkans. En effet, la baisse des températures que l'on observe actuellement est liée à une coulée d'air extrêmement froid dont l'axe principal s'étire entre la Biélorrusie, l'Est de la Pologne, la Slovaquie, la Hongrie, la Croatie, la Serbie puis plus tardivement la Grèce. Sur ces pays, les thermomètres vont s'abaisser jusqu'à -15 ou -20°C avec un enneigement qui va continuer de s'accentuer d'ici ce week-end. La France, notamment une bonne moitié Est du pays, va se retrouver en périphérie de cet air glacial avec de fait des températures restant sous les normes de saison mais toutefois bien moins froides que dans l'axe principal de la descente polaire. Ci-dessous, retrouvez une carte qui matérialise l'avancée de l'air froid pour la fin de semaine. 

Concernant le Languedoc-Roussillon d'ici le 11 Janvier, les prévisionnistes de Météo Languedoc envisagent une anomalie thermique d'environ -1°C par rapport aux normes de saison pour les Pyrénées-Orientales, -2°C sur l'Aude et l'Hérault et -3°C du Gard à la Lozère. Les gelées matinales s'annoncent nombreuses et deviendront parfois fortes entre vendredi et dimanche avec localement -8°C dans les plaines déventées (Pic Saint-Loup, Vidourle, piémont du Gard) et plus généralement -2 à -4°C. Le gel gagnera également les plaines littorales. Sur la Lozère, les minimales pourront localement s'abaisser jusqu'à -11 ou -12°C en altitude. Les maximales, quant à elles, vont plafonner entre 4 et 6°C dans les zones ventées (vallée du Rhône ou encore Corbières), plutôt 7 à 10°C dans les plaines déventées. Localement, des valeurs plus basses ne sont bien évidemment pas exclues. Ce temps froid se maintiendra jusqu'à mercredi prochain, au moins. Durant cette période, le mistral et la tramontane souffleront régulièrement et plutôt fortement avec des rafales pouvant atteindre 100 km/h. La sensation de fraîcheur sera donc accentuée. 

Image titleCarte : anomalie des températures attendues à 850hPa (1500 m) sur l'Europe. Source : Pivotal Weahther. 

Tendance du 12 au 20 Janvier :  comment va se poursuivre l'hiver ? Les scénarios divergent sur les principaux modèles météorologiques. Notre pays pourrait se trouver dans un premier temps au carrefour des influences entre l'anticyclone se reformant sur le proche Atlantique et les masses d'air froid en position sur l'Europe continentale. Dans ce contexte, nous conserverions un temps frais à froid, plutôt sous les normes de saison. Vers la mi-Janvier, de nouvelles anomalies froides pourraient plonger sur l'Europe. Il est pour le moment difficile de savoir quel sera l'axe privilégié par l'air polaire mais une orientation temporaire du flux au secteur Nord-Ouest devrait apporter la neige à moyenne ou basse altitude sur les reliefs du pays et plus généralement un temps davantage agité. Peu après, le flux est susceptible de se continentaliser avec une baisse du mercure mais il n'y a rien de certain pour le moment... ! 

Image titleCarte : modélisation pour le  13 Janvier (à ne pas prendre au pied de la lettre). Source : MétéoCiel

Discussion sur les indices de prévision saisonnière : au delà des prévisions en terme de temps sensible, nos prévisionnistes s'intéressent aux indices météorologiques pour établir des tendances à long terme. Actuellement, le vortex polaire est très concentré - ce qui habituellement est défavorable à l'arrivée de masses d'air froid à nos latitudes. Malgré ce, le dynamisme hémisphérique demeure on ne peut plus favorable à l'élévation des dorsales anticycloniques vers les hautes latitudes. On parle alors d'un potentiel significatif de "blocage nordique". Ceci est un élément qui favorise la survenue d'épisodes hivernaux sur notre continent. Par ailleurs, un réchauffement stratosphérique de faible intensité est possible vers la mi-Janvier, bousculant encore un peu plus le vortex polaire. Bien que ces éléments ne sont pas les seuls considérés par nos équipes, nous pensons à cette heure que Janvier devrait être dans l'ensemble froid avec possiblement un temps devenant plus agité au cours du mois. Une tendance qui est bien évidemment incertaine : tout dépendra d'où se positionneront les dorsales anticycloniques. 

En conclusion, nous misons sur une première quinzaine de Janvier avec des températures sous les normes de saison sur nos régions. De fréquents épisodes venteux sont également attendus, notamment près du Rhône et des Corbières. Des perturbations ne sont pas exclues en fin de période, avec de la neige à basse altitude sur les montagnes. En plaine, aucun phénomène neigeux n'est attendu pour le moment, mais Janvier pourrait réserver de belles surprises.


Partager sur