Prévisions & Suivi en temps réel

Janvier 2018 devrait être le plus doux en France depuis le début des relevés !

##PUB##

Dans la continuité de l'article rédigé hier, nos prévisionnistes vous proposent ce soir un point sur ce mois de janvier remarquablement doux. En effet - et malgré la neige abondante en altitude - l'excédent thermique depuis le 1er janvier n'a cessé d'augmenter. Il est désormais proche de +3.2 à +3.3°C sur la France, ce qui laisse penser que ce mois de janvier 2018 pourrait devenir le plus doux jamais enregistré depuis le début des relevés.

Par rapport à la normale 1981-2010, le record d'excédent thermique est de +2.7°C pour un mois de janvier. Cet excédent a été relevé en 1936, 1988 et 2014. Vous l'aurez compris, 2018 est déjà très avance sur l'actuel record et les prévisions météorologiques pour les deux semaines à venir ne semblent pas à même de changer la donner. Il est donc fort à parier que janvier 2018 devienne le plus doux depuis le début des relevés, en pulvérisant l'ancien record... Le constat est le même sur une bonne partie de l'Europe :

Concernant l'arc Méditerranéen et plus particulièrement le Languedoc-Roussillon, il faut s'attendre à une augmentation des températures dans les jours à venir. En effet, une dorsale anticyclonique solide va remonter d'Espagne en direction de la France, faisant pivoter le flux au secteur Sud-Ouest. La masse d'air va se réchauffer, aussi bien en altitude que dans les basses-couches.

Les modèles à résolution fine voient un effet de foehn en début de semaine prochaine. Les maximales devraient alors s'élever entre 17 et 20°C en plaine et bord de mer, localement 21°C. Les minimales pourraient par contre baisser légèrement, en raison des inversions thermiques nocturnes. L'air froid présent en altitude étant plus dense que l'air doux, il a tendance à s'écraser vers les plaines en fin de nuit dès lors que le vent est faible. Ci-dessous, voici le scénario du modèle ARPEGE pour lundi après-midi. 

Carte : modèle ARPEGE. Source : Météociel.

Un tel pic de douceur n'est pas exceptionnel en cette période de l'année. Nous en vivons quasiment tous les ans ces derniers temps. Néanmoins, il est à noter que les températures anormalement élevées pourraient persister quasiment toute la semaine. Il faudra attendre le passage d'un talweg très atténué en fin de semaine pour voir les températures baisser de quelques degrés, tout en restant au dessus des normes saisonnières.

Jusqu'à présent, les montagnes étaient préservées du redoux. Malheureusement, le flux de secteur Sud-Ouest se généralisant, il va falloir s'attendre aussi à une nette hausse du mercure jusqu'à 1500 ou 1800 m au moins. Les Pyrénées et le Massif-Central seront particulièrement concernés, alors que les massifs des Alpes semblent un peu mieux préservés.

Carte : modèle GFS. Source : Infoclimat.

Partager sur