Prévisions & Suivi en temps réel

Intempéries : jusqu'à 500 mm attendus sur les Cévennes !

Yannick Lecenes pour Météo-Languedoc
Yannick Lecenes pour Météo-Languedoc

Résumé : Un système dépressionnaire très dynamique va gagner le proche Atlantique demain dimanche. Il se prolongera ce lundi en direction de l'Espagne puis gagnera le bassin méditerranéen occidental.  Ce vaste complexe dépressionnaire va stationner durant une semaine sur les mêmes secteurs. Il favorisera la mise en place d'un flux de secteur Sud-Ouest en altitude tandis qu'au sol, les vents pivoteront au secteur Sud-Est. Ces vents de basses-couches seront fortement alimentés en air doux et humide, ce qui aura pour conséquence de saturer la masse d'air. Ce contexte météorologique sera favorable à la mise en place de vents marins intenses, avec des rafales qui pourront atteindre 80 à 100 km/h, mais également à la survenue de pluies durables et passagèrement intenses sur les Cévennes. Il s'agira donc d'un épisode cévenol. Nous précisons que les plaines et les littoraux de l'Hérault et du Gard seront momentanément affectés par les précipitations, mais les cumuls y resteront nettement moins prononcés. 

Chronologie et localisation : les premières précipitations sont attendues dès demain dimanche sur l'Est de l'Hérault, le Gard et les Cévennes. Elles resteront faibles et intermittentes en plaine, tout au plus modérées sur les Cévennes. Lundi, une phase d'intensification est attendue sur les Cévennes, notamment entre le Mont-Aigoual, le Mont-Lozère et le Tanargue où les intensités horaires pourront atteindre ponctuellement 20 mm/h. Les pluies concerneront également les plaines de l'Hérault et du Gard. Elles seront plutôt faibles en bord de mer et augmenteront graduellement en intensité dès lors que l'on se dirigera dans l'arrière pays. Dans la nuit de lundi à mardi et mardi matin, la masse d'air devrait se doter d'une instabilité atmosphérique modérée. Dans ce contexte, les pluies pourraient devenir orageuses sur les Cévennes, avec des intensités devenant momentanément marquées. Ces pluies orageuses pourront également impacter l'Est de l'Hérault et le département du Gard, mais cela restera à préciser d'ici là. Il continuera de pleuvoir entre mardi après-midi et mercredi au moins sur les Cévennes, mais les intensités seront plus modérées. En plaine, les pluies redeviendront plus faibles également. Cet épisode s'annonce ainsi relativement durable.

Les cumuls envisagés à cette heure : ce sont les Cévennes du Gard, de la Lozère et de l'Ardèche qui seront les plus impactées, avec des cumuls qui pourront atteindre 300 à 400 mm en général (en 72h environ) et très ponctuellement plus de 500 mm, entre le Sud du Mont-Lozère et le Tanargue notamment. Les zones de piémont, entre Ganges, Alès et Barjac pourront également recevoir des lames d'eau importantes par accumulation, voisines de 150 à 200 mm en 72h. Les cumuls seront par contre plus modérés sur les plaines, avec rarement plus de 50 à 100 mm sur le même laps de temps. Nous surveillons toutefois le risque orageux associé aux précipitations dans la matinée de mardi. En effet, ce dernier pourrait induire une nouvelle estimation des cumuls sur les plaines de l'Est Hérault et du Gard. En bord de mer, les cumuls seront faibles avec rarement plus de 30 à 50 mm. Par contre, les rafales de vent s'annoncent fortes par moment avec des valeurs de 80 à 100 km/h, voire localement un peu plus. Une houle importante est donc à craindre. 

Arpège - Météociel


Les conséquences de cet événement hydrométéorologique : à l'heure de rédaction de ce bulletin, nous estimons que les cours d'eau cévenols pourraient connaître des crues modérées d'ici mardi après-midi, notamment le fleuve Hérault, les Gardons, la Cèze, le Chassezac et l'Ardèche. Ces bassins versant sont sous surveillance car dans l'éventualité où le risque orageux vient à se concrétiser, les lames d'eau horaires pourraient être suffisamment intenses pour générer des crues significatives. Il est encore un peu tôt pour le savoir, d'autant plus que les zones les plus arrosées sont acclimatées aux précipitations de ce type. En plaine et sur le bord de mer, le risque d'inondation restera faible à priori, bien que l'on surveillera la propagation des crues des cours d'eau cévenols. Enfin, il est à remarquer que le fort vent marin qui soufflera pourra favoriser le développement d'une houle importante sur les littoraux de l'Hérault et du Gard avec des phénomènes localisés de submersion

Prochain point demain en fin d'après-midi. 



Partager sur