Prévisions & Suivi en temps réel

Hérault & Gard : Violents orages possibles ce week-end !

Jean-Pierre Convale - Météo-Languedoc

Depuis le 16 Août, nous vous mettons en garde en raison d'éventuels orages sur la région Languedoc-Roussillon pour le week-end à venir. Ce risque orageux a déjà fait l'objet de trois articles, le 16 Août, le 18 Août et le 20 Août. Ces articles ont permis d'affiner progressivement la prévision générale et la qualification globale de cette dégradation. Ce soir, compte tenu de l'évolution des modèles de prévision, nous vous proposons une nouvelle analyse détaillée et plus fine.

    Demain samedi, un vigoureux système dépressionnaire s'étirera de l'Islande au golfe de Gascogne et étendra progressivement son influence jusqu'au Nord de l'Espagne (voir carte 1). Conséquemment, le flux en altitude se redressera au secteur Sud-Ouest, demeurant chaud et devenant de plus en plus dynamique. En surface, une méso-dépression moyennement bien structurée se constituera dans l'air chaud entre la Catalogne et les Cantabriques. Elle aura pour conséquence de booster le flux de secteur d'Est à Sud-Est au sol. Inévitablement, la masse d'air va se saturer en humidité et chaleur latente.

Image title

Carte 1 : Géopotentiels et Pressions par le modèle  GFS, développé sur MétéoCiel. Schéma : Analyse de Météo-Languedoc.

Dans un premier temps, les forçages atmosphériques circuleront en marge de notre région mais l'instabilité se renforcera demain sur les Pyrénées-Orientales, l'Aude ainsi que sur l'Ouest de l'Hérault, où l'on pourra observer les premiers orages entre la fin de matinée et la fin d'après-midi. De façon générale, ces orages ne présenteront pas de sévérité particulière, bien que l'on ne pourra exclure localement un système convectif fortement pluvieux, plus particulièrement près du Minervois et du Bitterois, à la frontière de l'Aude et de l'Hérault. C'est certainement entre la fin d'après-midi et la soirée que le risque orageux sera le plus significatif sur ces secteurs. Au cours de la nuit de samedi à dimanche, les averses et orages pourront progresser vers l'Est de l'Hérault, l'intérieur du Gard et la Lozère, mais ils ne présenteront pas de sévérité. L'activité pluvio-orageuse se calmera temporairement en fin de nuit et début de matinée de dimanche.

    Dimanche, les conditions météorologiques se dégraderont plus franchement ! Le talweg (axe dépressionnaire étiré) se prolongera jusqu'à l'Ouest de la France ainsi que sur le Nord de l'Espagne (voir carte 2). Un creusement méso-dépressionnaire (dépression secondaire en surface) se constituera sur le golfe de Gascogne, d'une part, tandis qu'une autre dépression secondaire se creusera près des Baléares. Contrairement à Samedi, la masse d'air va se doter d'une instabilité nettement plus importante, de part les advections d'air chaud et humide en basses-couches qui seront persistantes. Il est à souligner que cette instabilité va se greffer à une dynamique de plus en plus vigoureuse, avec le passages de plusieurs forçages atmosphériques.


Image titleCarte 2 : Géopotentiels et Pression au sol du modèle GFS, développé sur MétéoCiel. Analyse : Météo-Languedoc


Ce contexte météorologique à l'échelle synoptique ainsi qu'à plus petite échelle (méso-échelle) est favorable à l'éclosion d'orages sur l'ensemble du Languedoc-Roussillon ce dimanche. Sur les Pyrénées-Orientales et l'Aude, les forçages ne seront pas forcément phasés avec l'instabilité de la masse d'air. Conséquemment, les orages pourraient rester modérés sur ces départements, ce qui n'exclu pas localement la possibilité d'un phénomène fort, notamment entre la Montagne Noire et le Narbonnais.

     Sur les départements de l'Hérault et du Gard, par contre, les forçages atmosphériques se phaseront à une instabilité importante. Pendant une douzaine d'heures, le flux va rester peu mobile et particulièrement cisaillé entre les basses-couches et l'altitude. A l'heure de rédaction de ce bulletin, il y a un risque significatif d'orages stationnaires diluviens sur ces deux départements, ainsi qu'entre les Cévennes et le versant Sud du Mont-Lozère, voire jusqu'au bas Vivarais (Ardèche). Ces secteurs seront exposés à des quantités de précipitations parfois importantes : de façon générale, on pourrait relever fréquemment 40 à 80 mm en quelques heures mais ponctuellement, les lames d'eau pourront atteindre 120 à 160 mm, voire près de 200 mm dans l'arrière pays du Languedoc et près du piémont Cévenol.

    La situation météorologique étant amenée à évoluer d'ici 48 heures, il n'est pas question de sombrer dans une phase de sensationnalisme et de pessimisme. Nous informons toutefois nos lecteurs et abonnés qu'il y a un risque significatif de ruissellements urbains et d'inondations sur le réseau hydrologique secondaire, si cette prévision vient à être confirmée d'ici demain. C'est pourquoi nous vous proposerons une nouvelle analyse demain, afin de vous tenir informés de l'évolution de la prévision en temps réel.

    Sachez que l'équipe de Météo-Languedoc se mobilisera pour assurer un suivi en temps réel de la dégradation à compter de demain après-midi et cela jusqu'à lundi mi-journée au minimum. N'oubliez pas que vos commentaires seront précieux et serviront aux services de secours. Nous vous attendons nombreux à l'occasion de cette première dégradation. 

Partager sur