Prévisions & Suivi en temps réel

France : vers une première vague de chaleur estivale d'ici le 20 juin ?

L'été météorologique a débuté depuis le 1er juin mais le ressenti est pour le moment bien maussade. La faute à des orages très nombreux. L'année dernière, la température avait atteint 37.5°C à Nîmes-Courbessac le 10 juin. Cette année, la barre des 30°C n'a pas encore été atteinte sur les principales villes de la région. Ceci témoigne du contraste d'une année sur l'autre. Un changement de temps au moins temporaire est probable entre le 15 et le 20 juin, caractérisé par une hausse nette des températures.

Avant cela, nous tenons à vous confirmer que les nuages  vont gagner du terrain demain dimanche, avec toutefois des températures chaudes. Lundi et mardi, ce sont les orages qui balaieront une grande partie de la région, avec des températures plus fraîches. Ce risque a été bien détaillé en cliquant ICI. Par accumulation, nous attendons des lames d'eau significatives pour la saison sous les orages, comme en atteste la simulation ARPEGE ci-dessous :

Ce risque orageux pourra encore se maintenir plus localement entre mercredi et jeudi. Par la suite, une hausse des pressions atmosphériques va enfin se produire. Cette fois, cela pourrait être une porte de sortie au moins temporaire du régime de temps qui s'enchaîne depuis de nombreuses semaines. En effet, la goutte froide qui se dirige actuellement sur la France va se résorber près de l'Italie entre jeudi et vendredi prochain. L'anticyclone des Açores en profitera pour remonter sur l'Espagne et le proche Atlantique. Position stratégique pour nous atteindre.

Le week-end prochain, entre le 16 et le 17 juin, nous pouvons espérer le retour des hautes pressions anticycloniques sur une grande partie de la France. L'activité dépressionnaire sera alors repoussée plus au nord, avec une limite barocline se situant de la Grande-Bretagne à la Norvège. Dans ce contexte, la masse d'air va se stabiliser et le risque orageux va enfin décliner sur notre pays.

Les températures vont connaître une hausse importante si ce scénario se précise avec plus de 30°C entre l'Aquitaine, Midi-Pyrénées, Languedoc-Roussillon, Provence Alpes Côte d'Azur et très certainement en remontant plus au nord. Les minimales seront elles-aussi en hausse, souvent comprises entre 17 et 19°C. En bref, il pourrait s'agir de la première vague de chaleur modérée de la saison. Nous resterions évidemment loin des valeurs records ou encore des températures observées l'année dernière à la même période.

La question que l'on se pose désormais : peut-on espérer que cet anticyclone se fixe durablement à la France ou à contrario que de nouvelles dépressions basculent en direction de l'Europe de l'Ouest ? La réponse sera à construire ces prochains jours. Nos services redoutent malheureusement le retour de nouvelles anomalies dépressionnaires sur la fin juin. En effet, l'activité cyclonique reste assez marquée sur l'Atlantique. Avec l'accumulation d'air chaud, le retour d'une anomalie favorisera des orages violents. A surveiller !

Partager sur