Prévisions & Suivi en temps réel

France : vers un coup de chaleur la semaine prochaine avant les orages fin août !

Après la canicule de la fin juillet et début août, les températures ont bien chuté depuis une semaine, repassant temporairement sous les moyennes saisonnières y compris sur les régions Méditerranéennes. Nous voici à la mi-août, l'occasion de s'interroger sur la suite de l'été qui - il faut le dire - sera "bientôt" terminé au niveau du calendrier. A ce jour, nous envisageons le retour des hautes pressions anticycloniques entre le week-end à venir et la semaine prochaine sur une grande partie de la France.

Le modèle CEP ci-dessous illustre parfaitement la mise en place d'un bloc de hauts-géopotentiels entre l'Afrique, l'Espagne et la France en début de semaine prochaine. Ces hauts-géopotentiels seront associés à des pressions élevées, voisines de 1025 hPa sur notre pays. Dans ce contexte, le flux de sud qui va se mettre en place en altitude va advecter une masse d'air chaud. Au référentiel 850Z, des valeurs de 16 à 18°C sont attendues durant plusieurs jours. Ce qui est loin d'être exceptionnel mais va dans le sens d'un coup de chaleur.

C'est entre dimanche et mercredi que ce coup de chaleur sera le plus marqué, notamment sur une bonne moitié sud de la France. Les températures maximales vont progresser à près de 30°C sur les plages Méditerranéennes mais bien souvent 32 à 34°C sur les plaines de l'arc Méditerranéen, localement 35°C près de la vallée du Rhône et du Gard. Sur l'Aquitaine notamment, des valeurs de 35 à 37°C sont modélisées.

Les chaleurs pourront remonter sur les deux tiers sud de la France en milieu de semaine, avant une baisse des températures par le nord conséquemment à la mise en place d'un nouveau système dépressionnaire sur l'Atlantique. Sur le Languedoc et le Roussillon, ce petit coup de chalumeau - classique pour une fin d'été - devrait se maintenir une semaine complète. Conséquemment, la température de l'eau de mer va à nouveau augmenter, s'élevant entre 23 et 25°C sur nos plages. 

Pour la fin août, nos services continuent de miser sur le retour des orages sur la France, avec un potentiel d'épisode méditerranéen assez important. Vous pouvez à ce titre vous informer sur le risque d'épisodes cévenols/méditerranéens dans l'article rédigé hier soir en cliquant ICI. Pour le moment, il est difficile de savoir quels-seront les axes les plus concernés par ces orages. Tout va dépendre du positionnement des dépressions Atlantiques.

Ce mardi,  le modèle GFS illustre bien ce potentiel avec la mise en place d'un talweg dépressionnaire très dynamique sur le proche Atlantique à long terme (fin août). Ce scénario n'est pas encore unanime mais commence à être bien représenté dans la prévision ensembliste (regroupement de plusieurs modèles englobant différents scénarios). Outre les orages probables inhérents à cette configuration météorologique, une baisse des températures devrait alors s'opérer. Un mois d'août 2018 qui contraste avec août 2017 qui avait été caniculaire et surtout exceptionnellement sec.
Carte 1, 2 et 3 : Météociel. Carte 4 : Wetterzentrale. 

Partager sur