Prévisions & Suivi en temps réel

France : retour des très fortes chaleurs d'ici le 14 juillet ?

Les régions Méditerranéennes connaissent actuellement des températures estivales, souvent comprises entre 32 et 34°C dans l'intérieur des terres. Bien que chaudes, ces valeurs ne sont que d'un ou deux degrés au dessus des moyennes saisonnières. En bref, dans le contexte de réchauffement climatique dans lequel nous évoluons, ces chaleurs sont tout à fait ordinaires. Rien de comparable avec ce que nous vivions l'année dernière notamment.

Dans les dix prochains jours, il est probable que la chaleur s'accentue encore d'un cran sur une bonne partie de la France, dont bien évidemment notre région le Languedoc Roussillon.. En effet, une dorsale anticyclonique très solide va venir s'installer sur l'Europe de l'Ouest. En altitude, un flux de secteur Sud-Ouest particulièrement chaud va s'installer. Dans un premier temps, la masse d'air restera stable. Par la suite, il faudra à nouveau surveiller le potentiel d'orages violents, mais plutôt sur la façade Atlantique.

Demain vendredi, le soleil va briller toute la journée. Les maximales en profiteront pour augmenter avec des valeurs de 32 à 34°C généralisées en plaine. Les minimales s'annoncent elles aussi très douces, voisines de 20°C le plus souvent en plaine. Avec l'arrêt progressif du mistral et de la tramontane, les températures continueront de progresser ce week-end. Samedi matin, les minimales vont osciller entre 17 et 19°C dans l'arrière pays mais 21 à 22°C sur les basses plaines et 23°C en bord de mer.

Samedi après-midi, les maximales atteindront 32 à 34°C sur les Pyrénées-Orientales et l'Aude mais bien souvent 34 à 36°C entre l'Hérault, le Gard et la vallée du Rhône. Dimanche, la hausse se poursuit encore avec des minimales voisines de 22 à 24°C - s'approchant des seuils de canicule sur les plaines littorales - et des maximales franchissant facilement 35°C. Des pointes à 36 ou 37°C sont attendues entre l'Hérault, le Gard et les Bouches-du-Rhône.

Ces fortes chaleurs vont se maintenir  au moins toute la semaine prochaine, en gagnant les trois quarts de la France. Selon nos services, ils pourrait alors s'agir de la période la plus chaude de ce mois de juillet avec des maximales atteignant souvent 35°C en plaine et des minimales supérieures à 20°C. A ce titre, le modèle CFS ci-dessous simule une anomalie thermique de +0.75 à +2.25°C entre le 12 et le 19 juillet sur  la France.

Encore une fois, ces valeurs ne sont pas exceptionnelles en comparaison avec ce que l'on connait parfois à cette période de l'année. Pour autant, il s'agira d'une période très estivale pour les vacanciers et probablement pénible pour celles et ceux qui restent au travail. Attention néanmoins aux orages qui pourraient faire au moins temporairement leur retour vers la mi-juillet. Compte tenu de la chaleur accumulée, ces derniers risquent d'être violents. Il est trop tôt pour savoir si le bassin Méditerranéen sera concerné ou non.
Carte 1 : wetterzentrale. Carte 2 : météociel. Carte 3 : Tropicaltidbits.

Partager sur