Prévisions & Suivi en temps réel

Forts orages attendus entre Gard, Vaucluse et Bouches-du-Rhône ce lundi !

Après les intempéries de la fin de semaine dernière sur le Gard, une nouvelle menace orageuse va pointer le bout de son nez au cours de la nuit prochaine ainsi que demain lundi. Toute la région ne sera pas concernée avec la même sévérité, le département du Gard restant sur le Languedoc-Roussillon le plus exposé. Ci-dessous, retrouvez toutes les explications et les prévisions associées à ce risque orageux.

Synoptiquement, nous allons assister entre la nuit prochaine et demain lundi au passage d'un talweg d'assez courte longueur d'onde sur le nord de la France. L'anomalie dépressionnaire associée (basse tropopause) va se prolonger jusqu'à l'arc Méditerranéen, surplombant des basses-couches chaudes et humides. Dans ce contexte, une forte instabilité atmosphérique est entrain de se mettre en place sur le golfe du Lion. Vous pouvez distinguer le coeur dépressionnaire sur la Grande-Bretagne (carte ci-dessous, Pivotal Weather). 


La dégradation va s'amorcer ce dimanche soir par l'Aude et les Pyrénées-Orientales. Des cellules orageuses vont se développer, assez peu nombreuses mais parfois virulentes, notamment entre le Pays-de-Sault, le Lauragais, la Montagne Noire et les Corbières où quelques chutes de grêle sont localement possibles. Sur ces départements, la dégradation orageuse sera très passagère et non généralisée, apportant un arrosage inégal.

En milieu et fin de nuit, les orages vont aborder l'Hérault. Sur les basses plaines, ils seront peu virulents, donnant de bonnes averses pluvieuses par endroit. Dans l'intérieur des terres, notamment entre le Minervois, l'Espinouse, le haut bassin du fleuve Hérault, le Pic Saint-Loup et le Val de Londres, nous pourrons assister à la formation d'orages un peu plus structurés, donnant un peu de temps des cumuls de pluie assez importants et localement de la petite grêle. Un phénomène fort ne peut être totalement écarté localement. Nous vous rassurons : le risque d'inondations est très faible sur ces secteurs. Les orages vont par ailleurs se propager au Gard en deuxième partie de nuit.

Entre la fin de nuit et le milieu de matinée de lundi, les conditions météorologiques semblent favorables à la genèse d'orages très fortement pluvieux sur le Gard, le Vaucluse et les Bouches-du-Rhône, avec un paroxysme d'intensité près de la vallée du Rhône. En effet, une très forte instabilité atmosphérique est attendue, couplée à des différents forçages dont une convergence humide de basses-couches bien dessinée. Dans cet environnement, nous redoutons durant quelques heures la possibilité d'orages violents, pouvant donner des cumuls de 50 mm/1h ainsi que très localement de fortes chutes de grêle (> 2 ou 3 cm de diamètre).

Après une accalmie relative entre le milieu de matinée et le début d'après-midi, de nouveaux orages vont se développer sur une large moitié Est du Gard, le Vaucluse et les Bouches-du-Rhône en fin d'après-midi et début de soirée, normalement moins forts que le matin. Au final, la dégradation attendue sera moins violente que celle de jeudi dernier. Néanmoins, ces orages auront la capacité de produire localement de forts ruissellements, notamment si les orages circulent sur des agglomérations, particulièrement entre la fin de nuit et le début de matinée. Cumuls pouvant atteindre localement 80 à 100 mm par accumulation, en peu de temps.
Carte 1 : PivotalWeather. Carte 2 et 3 : Météociel.

Partager sur