Prévisions & Suivi en temps réel

Fortes pluies sur l'Hérault et le Gard ce dimanche !

Gilbert Wayenborgh via Midi Libre

On n'en voit pas la fin ! Nous n'arrivons pas à avoir plus de 24 ou 48 heures ensoleillées, qu'une nouvelle dégradation se met en place sur la région. Alors qu'anticyclone sur anticyclone rythmait 2017, les dépressions sont d'actualités pour ce début d'année 2018. Plusieurs perturbations sont même prévues ces prochains jours nous laissant peu ou prou de répit. Nous allons avant tout nous intéresser à la première attendue dès dimanche. Cette dégradation d'origine méditerranéenne donnera de fortes pluies sur l'ensemble de la région. Aucun secteur ne semble être à l'abri. En revanche, les départements de l'Hérault et du Gard semblent être particulièrement visés.

Un profond talweg particulièrement dynamique va se constituer et viendra plonger sur l'Espagne ce dimanche. Celui-ci soulèvera de l'air doux et humide en provenance de Méditerranée. Dans ce contexte, des précipitations vont remonter de mer dès dimanche matin et auront tendance à se renforcer en cours de journée, poussées par un vent marin assez fort.

Source : Météociel

Il s'agit ici d'une situation classique lors de dégradations dans nos régions méditerranéennes. Au vu de l'orientation du vent en basses couches, il semblerait qu'une partie de l'Aude mais surtout l'Hérault et l'Ouest du Gard soient visés. Comme souvent les Cévennes récolteront également de fortes pluies. Les cumuls s'annoncent conséquents sur la journée de dimanche. Nous pourrons recueillir 40 à 60 mm dans l'intérieur des terres, localement 70 mm près des Cévennes. Durant la journée, la composante orageuse semble faible mais des coups de tonnerre ne sont pas exclus, noyés dans la masse pluvieuse.

Contrairement aux dernières dégradations, l'instabilité de la masse d'air sera faible voire nulle. Cela limitera le risque d'orages. Aidé par la dynamique, les pluies pourront prendre un aspect convectif avec de fortes pluies à la clef. Ces précipitations ne sont pas de nature à générer des dégâts sur notre région habituée à ce type de dégradation. En revanche, nous garderons un œil sur les cours d'eau cévenols qui pourront faiblement réagir.

Source : Consorzio Lamma

La suite n'est pas très réjouissante. En effet, alors que les pluies auront tendance à s'évacuer lentement lundi, une nouvelle dépression viendra prendre la place à la précédente. Celle-ci pourrait être accompagnée d'air froid en altitude. Son placement exact reste à l'heure actuelle encore incertain et c'est celui-ci qui déterminera l'intensité de la prochaine période de mauvais temps. Ainsi, de nouvelles pluies pourraient donc tomber entre mardi et jeudi. Par accumulation de plusieurs épisodes pluvieux, les cumuls pourront devenir importants.

Le risque orageux pourrait croitre la semaine prochaine au fil des dégradations. Cette situation particulièrement humide sera à surveiller du point de vue hydrologique. Par saturation, certains cours d'eau pourraient entrer en crue. Il s'agit ici de simples hypothèses et bien évidemment il convient de rester prudent au vu de l'échéance tout en rappelant que la météo est loin d'être une science exacte.

Source : Météociel

Ci-dessus, une visualisation d'un scénario où plusieurs épisodes répétitifs démontrent un risque de cumuls de pluie importants à horizon 10 jours.

Partager sur