Prévisions & Suivi en temps réel

Fortes gelées et possible épisode neigeux majeur sur le Languedoc mercredi !

crédit photo : Eric Plouvin

Les prévisionnistes de Météo-Languedoc évoquent un potentiel de vague de froid depuis désormais trois semaines. La prévision est désormais confirmée : les prochaines 72h s'annoncent glaciales sur toute la France. Au programme, de fortes gelées noires et probablement de la neige sur une bonne partie de l'arc Méditerranéen. Retrouvez les dernières prévisions expertisées.

Ce dimanche fin d'après-midi, une masse d'air très froid s'étire de la Sibérie aux portes de la France, le long du célèbre axe "Moscou - Paris". La nuit prochaine, cet air froid va gagner tout le pays, avec une généralisation du gel. Malheureusement, le gel sera noir sur notre région avec un mistral se renforçant simultanément. Ce n'est que le début... Voici la configuration synoptique attendue ce lundi : 

Ce lundi, les températures vont donc amorcer leur chute. Gelées généralisées le matin, 0 à -2°C sur le Roussillon, -2 à -3°C dans les zones ventées près de la vallée du Rhône, -4 à -7°C sur les plaines déventées du Languedoc. En altitude, les minimales vont descendre entre -10 et -12°C en général, parfois -14 à -16°C au dessus de 1500 m environ. Il n'y aura pas de dégel au dessus de 500 m ce lundi après-midi.

Lundi après-midi, les températures resteront remarquablement froides. Nous attendons tout au plus 2°C en vallée du Rhône, 3°C à Nîmes, 5°C entre Montpellier et Béziers, 6°C sur l'Aude et les Pyrénées-Orientales. Demain fin d'après-midi, le gel sera précoce et deviendra rapidement sévère. Le pic froid est généralement attendu dans la nuit de lundi à mardi, avec des minimales plongeant ente -3 et -5°C dans les zones les moins froides (ventées) et bien souvent -7 à -10°C sur les plaines déventées. Ponctuellement, des valeurs à -11 ou -12°C ne sont pas exclues... En montagne, des pointes à -18°C sont à redouter.

Mardi après-midi, la chute va se poursuivre. Le dégel sera tardif, après 11h ou 12h environ. Il ne durera que 4 à 5h au mieux selon les secteurs. Les températures maximales ne dépasseront pas 1°C en vallée du Rhône, 2 ou 3°C à Nîmes, 3 ou 4°C sur les plaines de l'Hérault et 4 à 5°C sur les plaines de l'Aude et des Pyrénées-Orientales. Dès 18h, le gel se généralisera à nouveau de partout.

Dans la nuit de mardi à mercredi, le gel restera très prononcé. Les valeurs seront prochainement annoncées, mais notre inquiétude est entière pour le milieu agricole qui s'apprête à vivre plusieurs nuits de lutte anti-gel. Professionnels météo-sensibles, n'hésitez pas à nous contacter pour affiner vos stratégies de lutte. Notre attention va ensuite se porter sur la journée de mercredi, où un épisode neigeux de forte intensité semble de plus en plus probable sur l'Hérault, le Gard et la Lozère. Ci-dessous, une carte "brute" du modèle ARPEGE : 

La prévision méritera d'être affinée ultérieurement. Toutefois, l'interaction entre l'air glacial véhiculé sur la France et l'air humide remontant de Catalogne (dépression sur l'Espagne) sera à même de générer un épisode neigeux intense sur le Languedoc, voire localement majeur. Nous sommes désormais à moins de 72h de cet événement, ce qui est gage d'assez bonne fiabilité. Ces remontées humides de mer seront associées à un fort redoux dans le golfe du Lion. Le gradient de température entre le bord de mer et l'intérieur des terres pourrait être important, favorisant l'éclosion d'orages par endroit.

Les courants de densité favorisés par les précipitations régulières devraient créer une plage froide dans la troposphère, inhibant le redoux qui gagnera du terrain en périphérie de notre région. Dans ce contexte, la limite pluie/neige pourrait rester en plaine une bonne partie de la journée de mercredi, peut-être même dans la nuit de mercredi à jeudi. Si ce scénario se précise, une couche de neige très significative est à envisager dans l'arrière pays de l'Hérault et du Gard :

Cette carte n'est pas à prendre au pied de la lettre. Les ajustements qui vont se produire ces prochaines 36h seront déterminants. Néanmoins, il s'agit du signal le plus fort depuis Mars 2010 au moins, peut-être même depuis 1987 dans certaines zones (Pic Saint-Loup/Vidourle). La situation est à surveiller de près. Il est à noter que des chutes de neige faibles ou passagèrement modérées sont possibles entre l'Aude et les Pyrénées-Orientales mercredi matin, jusqu'en plaine, mais elles devraient être nettement moins soutenues et peu durables. Redoux généralisé jeudi après-midi.

Partager sur