Prévisions & Suivi en temps réel

Fortes chaleurs ces prochains jours : jusqu'à 36 ou 37°C !

Dernier sursaut ou simple suite logique de notre été ? Nous le verrons bien mais après une pause bienvenue, la chaleur est de retour sur notre région. Il est important de noter que ces derniers jours, le thermomètre était globalement dans les moyennes de saison. Oui, rappelons que la norme de notre été méditerranéen n'est pas 36°C. La moyenne des maximales pour un mois d'août à Montpellier est de 29°C tout comme à Perpignan. Elle est de 30,5°C pour Nîmes ou encore de 29,1°C à Béziers (source infoclimat). Des valeurs de 36 ou 37°C seront donc bien au-dessus des moyennes de saison. Ce sont donc de fortes chaleurs qui sont attendues ces prochains jours.

En effet, les hautes pressions vont gagner du terrain sur l'ensemble de l'Europe de l'Ouest. Elles nous protègeront avec des conditions ensoleillées. Pour autant, le risque orageux ne sera pas très loin avec une instabilité diurne. Conséquence directe de cette dorsale anticyclonique : hausse des températures.

Source : Météociel

Nous vous rassurons, pas de canicule en perspective. La raison est simple. Alors que les températures maximales seront proches des seuils de canicule, les températures nocturnes devraient rester sous ces mêmes seuils. Bien qu'elles aussi pourront gagner quelques degrés, la situation ne sera pas comparable à celle du début du mois. Des pics à 36 voire 37°C seront donc possibles cette semaine. Les secteurs concernés seront ceux habituellement touchés par la chaleur : les Corbières, les plaines de l'Hérault et du Gard ainsi que la vallée-du-Rhône. Comme souvent, les littoraux seront tempérés par les brises marines qui limiteront la hausse. Toutefois, cette chaleur pourrait être contrariée par les orages.

Qui dit chaleur dit orages ? Cette règle n'est pas absolue mais semble plutôt bien fonctionner cette année. Habituellement, les pressions anticycloniques nous garantissent des journées chaudes et ensoleillées. Comme souvent cet été, les pressions auront du mal à rester anticycloniques. Le cœur anticyclonique présent au large de la Bretagne sera d'environ 1020 hPa. Sur notre région, la pression sera d'environ 1015 hPa. On parle alors de marais barométrique.

Source : Météociel

Pour simplifier la carte ci-dessus, il faut se focaliser sur deux éléments distincts : les couleurs et les lignes noires. Allons droit au but, ce rouge foncé est favorable pour une chaleur bien présente et de manière globale des conditions ensoleillées. Toutefois, la pression (traits noirs) est proche de 1014 hPa (exemple sur le Gard). Dans cette configuration, le soleil s'imposera sur l'ensemble de nos départements au lever du jour. Dans l'après-midi, la chaleur favorisera la convection avec des cumulus qui bourgeonneront près des reliefs. Ce sont donc ces zones de reliefs qui seront avant tout concernées par les orages. Attention tout de même aux plaines intérieures où ces averses orageuses pourront finir par déborder en cours d'après-midi.

Cette instabilité pourrait perdurer mais la fin de la semaine est bien plus incertaine. En effet, une descente d'air froid est possible sur la France le week-end prochain. Déjà évoquée dans d'autres articles, celle-ci pourrait faire chuter les températures après cette vague de chaleur. Toutefois, l'intensité de cette baisse reste encore incertaine. Elle reste difficile à appréhender par les différents modèles numériques car assez atypique pour un mois d'août.

Source : tropicaltidbits

Ce contraste thermique marqué pourrait favoriser de nouveaux orages. Pour autant, mistral et tramontane pourraient rapidement s'inviter limitant le risque orageux. En bref, les questions restent nombreuses autour de ce net changement de temps attendu le week-end prochain. C'est pourquoi nous y reviendrons régulièrement durant la semaine qui arrive.

Partager sur