Prévisions & Suivi en temps réel

Forte tempête possible ce dimanche soir !

pixabay
pixabay

Une première tempête est en cours ce vendredi fin d'après-midi sur les régions du Nord-Ouest de la France. L'arc méditerranéen est pour le moment épargné. Demain samedi, une nouvelle tempête est attendue sur notre pays, notamment sur l'Ouest (littoral Atlantique) où elle s'annonce particulièrement forte. Les rafales de vent devraient atteindre, voire localement dépasser, les 130 km/h en bord de mer sur ces régions, laissant craindre de nouveaux dégâts. Durant le passage de cette deuxième tempête, le vent se renforcera également sur notre région mais sans commune mesure avec ce que l'on observera sur l'Ouest du pays. Les rafales, de secteur Ouest, devraient momentanément atteindre 80 km/h demain sur l'Aude, jusqu'à 100 km/h sur les reliefs de l'Espinouse et des Hautes Cévennes. Ce coup de vent sera assez bref et durera seulement quelques heures. Ci-dessous, vous pouvez visualiser l'arrivée de ce minimum dépressionnaire très dynamique entre Aquitaine et Charente ce samedi : 

Image titleCarte : pression atmosphérique et vents. Crédit : Pivotal Weather

Dimanche, le contexte météorologique va fortement se dégrader durant la journée. Un système dépressionnaire, à peine moins dynamique que la veille, va balayer la France. Il sera relayé en altitude par une intrusion d'air plus froid, avec des valeurs proches de -2°C à 850hPa et -30°C à 500 hPa. C'est ce troisième système dépressionnaire que les prévisionnistes de Météo Languedoc surveillent attentivement. En effet, après le passage d'une perturbation pluvio-orageuse en plaine en journée de dimanche, pluvio-neigeuse sur les reliefs, les isobarres (courbes de pression) vont rapidement se resserrer sur notre région. Ce resserrement isobarique va se traduire par une très nette accélération des vents de Nord-Ouest (la tramontane) en toute fin de journée. 


Nous nous l'évoquions déjà dans l'article précédent : les départements les plus exposés semblent être ceux de l'Aude et des Pyrénées-Orientales. Toutefois, une bonne partie de l'Hérault sera également concernée par ce coup de vent que l'on peut qualifier de tempête. Les Cévennes Gardoises et les sommets Lozériens seront aussi touchés, ainsi que plus tardivement (lundi) la vallée du Rhône. C'est en cours de nuit de dimanche à lundi que la tempête sera à son paroxysme. Sur les plaines des Pyrénées-Orientales et de l'Aude, les rafales - orientées au secteur Nord-Ouest - pourraient atteindre 120 à 140 km/h. Sur les littoraux, des rafales supérieures à 150 km/h sont attendues, voire 170 km/h sur les caps exposés. De telles valeurs sont remarquables et laissent craindre des dégâts par endroit ! Côté Hérault, les rafales pourraient dépasser les 100 km/h sur l'Espinouse, le Caroux, les Hauts-Cantons, la haute et moyenne vallée du fleuve Hérault, voire sur le Biterrois. Il en sera de même pour les Cévennes Gardoises et les sommets Lozériens. L'aigoual pourrait s'approcher des 200 km/h, tout comme les hauts sommets frontaliers avec l'Espagne. 

Image titleCrédit : animation des vents entre ce vendredi soir et lundi matin. Crédit : Météo Ciel

Ces valeurs mériteront d'être affinées et confirmées dans les prochains bulletins, en fonction de la trajectoire et du dynamisme du minimum dépressionnaire. Ces facteurs sont à même d'évoluer jusqu'au dernier moment et conditionneront entièrement la sévérité de cette tempête. Toutefois, à l'heure de rédaction de cet article, il pourrait s'agir de la plus forte tempête sur notre région depuis Klaus en 2009.

Partager sur