Prévisions & Suivi en temps réel

Forte canicule cette semaine sur l'arc Méditerranéen : près de 40°C attendus !

Il est vrai que nos tendances initiales n'indiquaient qu'une probabilité faible de canicule cet été. Pourtant, nous nous apprêtons à vivre une nouvelle canicule, après les records de l'été dernier, à la différence que cette fois elle sera encore plus longue qu'il y a un an. Force est de constater qu'à configuration météorologique égale, les étés sont nettement plus chauds que par le passé. Ces propos sont étayés de faits scientifiques et de mesures officielles, la mémoire étant souvent sélective et trompeuse.

Synoptiquement parlant, la configuration météorologique à venir n'est pas exceptionnelle. Une dorsale anticyclonique très solide se positionne actuellement entre le Maroc, le Portugal, l'Espagne et le sud de la France. Cette dorsale est associée à des pressions atmosphériques en hausse, voisines de 1020 hPa, mais surtout à un flux de secteur Sud devenant remarquablement chaud en altitude. Dans le même temps, un petit flux d'Ouest/Nord-Ouest va gagner le nord de la France. Tous les ingrédients sont réunis pour un coup de chalumeau hors norme.

Il ne faudra pas attendre bien longtemps pour ressentir les effets de cette nouvelle canicule puisque les températures vont s'envoler dès demain lundi. Les minimales vont osciller entre 21 et 23°C sur la plupart des agglomérations des plaines de la région, localement 24°C en bord de mer ainsi que sur le Roussillon. Les maximales, quant à elles, progresseront déjà entre 34 et 36°C sur les Pyrénées-Orientales, 35 à 37°C sur l'Aude, 36 à 38°C sur l'Hérault et 38 à 39°C sur le Gard. Il fera un peu moins chaud en bord de mer.

La nuit de lundi à mardi s'annonce chaude avec des minimales désormais voisines de 22 à 24°C sur les principales agglomérations de la région, localement 25 ou 26°C en bord de mer. Dans cette configuration, le seuil de chaleur pourrait être atteint plus de 24h glissantes sans interruption. Mardi après-midi, coup de grâce avec des maximales s'envolant entre 36 et 37°C sur les Pyrénées-Orientales et l'Aude, 37 à 39°C sur l'Hérault, et 38 à 40°C sur le Gard ! Les maximales atteindront également 33 à 36°C dans les basses vallées Lozériennes.

 Pour information, le seuil des 40°C n'a jamais été atteint en juillet sur la ville de Nîmes (record : 38.8°C). Ainsi, des records mensuels risquent de tomber, certains absolus depuis le début des relevés (100 ans environ) et pas seulement à Nîmes. Par la suite, début août, cet événement caniculaire devrait malheureusement se poursuivre. Les principaux modèles que nous utilisons voient des températures remarquablement élevées au moins jusqu'au 7 août, avec des maximales toujours proches de 36 à 40°C selon les départements et des minimales largement supérieures à 20°C la nuit.

En guise de conclusion, nous attendons un épisode de très fortes chaleurs durables, aussi bien sur les températures minimales que pour les températures maximales. Les températures pourraient s'approcher des records par endroit, plusieurs jours à la suite. Il y a ainsi concomitance de deux facteurs : l'intensité et la durée de cette canicule. Prenez vos précautions et pensez aux personnes vulnérables autours de vous.  Il est enfin à noter que cet épisode de canicule ne va concerner que l'arc Méditerranéen et surtout le Languedoc-Roussillon.

Partager sur