Prévisions & Suivi en temps réel

Faible risque d'orages ce dimanche près du Gard puis fort vent la semaine prochaine !

Ce samedi fin d'après-midi, des averses et orages affectent les Pyrénées-Orientales ainsi qu'une bonne moitié sud de l'Aude, donnant des cumuls très hétérogènes. Ces pluies sont salvatrices, après plusieurs semaines de sécheresse. En cause, une petite goutte froide d'altitude qui est actuellement positionnée entre les Pyrénées et le Massif-Central. Ce soir, les averses pourraient progresser jusqu'à l'Ouest de l'Hérault, et perdant rapidement de leur intensité.

Demain dimanche, la petite goutte froide va progressivement se décaler vers le Languedoc. Dans le même temps, une coulée froide s'organisera entre la Grande-Bretagne et le nord de la France. Ceci se caractérisera par la constitution d'un petit talweg de surface sur tout le pays. Ce dernier peut être assimilé à une zone faiblement dépressionnaire. Un contraste de masse d'air - tout ce qu'il y a de plus classique en cette saison - va ainsi s'opérer entre l'air froid descendant du nord et l'air chaud positionné sur la Méditerranée.

Ce dimanche, une anomalie de basse tropopause va lentement gagner la Lozère, le Gard et l'Ardèche. Ce forçage d'altitude sera en phase avec une advection d'air modérément chaud dans les basses-couches de l'atmosphère. Dans ce contexte, une faible instabilité atmosphérique va se développer sur ces départements. Les valeurs de MUCAPE - qui servent à quantifier l'instabilité - vont atteindre 400 à 600 J/kg en moyenne, avec des indices de soulèvement (LI) négatifs.

Dès lors, les passages nuageux seront assez nombreux entre l'Est de l'Hérault, le Gard, la Lozère et l'Ardèche. Ils pourront, déjà localement le matin mais surtout l'après-midi, s'épancher d'averses à caractère orageux. Les zones les plus exposées se situent entre la Margeride, le Mont-Lozère et l'arrière pays Gardois. Nous insistons bien sur le caractère localisé des orages. Ces derniers ne devraient par ailleurs pas présenter de sévérité particulière. Cumuls hétérogènes : 0 à 5 mm en général, rarement plus. Pendant ce temps, le Roussillon et l'Ouest du Languedoc resteront au sec avec un temps plutôt ensoleillé. C'est dire combien cette dégradation sera anecdotique à l'échelle de la région.

Lundi, le talweg dépressionnaire se dynamisera, pilotant un flux de secteur nord en nette accentuation sur la France. Dans ce contexte, nous allons surveiller la mise en place d'un coup de vent plus fort que les précédents. Concernant le mistral, les plus fortes rafales sont logiquement attendues entre l'étang de Berre, les Alpilles et la vallée du Rhône, où elles pourront dépasser les 100 km/h pendant plusieurs heures.

Concernant la tramontane, elle sera également très sensible sur l'Aude et les plaines littorales des Pyrénées-Orientales. Les plus fortes rafales devraient flirter avec les 80 ou 100 km/h, localement plus de 110 km/h sur les caps exposés. Un tel coup de vent n'est pas exceptionnel dans notre région, mais il méritera une attention particulière. Ce coup de vent sera logiquement associé à une nouvelle baisse des températures qui se poursuivra la semaine prochaine.

Partager sur