Prévisions & Suivi en temps réel

Faible dégradation lundi avant le retour d'un temps sec et venté

Kayak Vert à Collias

Ces derniers jours, le ressenti est plus proche d'un mois de novembre qu'un mois de septembre où nous sommes habitués à un été prolongé avec de belles périodes ensoleillées et chaudes. La nature en a décidé autrement avec des basses pressions coincées sur l'Europe de l'Ouest. Celles-ci nous apportent beaucoup d'air froid assez remarquable pour la saison. La neige est même tombée à moyenne altitude sur les Pyrénées.

Ce dimanche, nous relevons 2°C à 850 hPa (soit environ 1500 m) sur le Nord de la France. Cela se ressent au sol avec des maximales qui ont du mal à atteindre 15°C sur Paris par exemple. Nos régions restent plus ou moins privilégiées même si le temps reste mitigé avec de nombreux passages nuageux et un thermomètre qui a du mal à grimper.

Source : Pivotal Weather

Cette présence de l'air froid trop proche de la France n'est pas favorable aux dégradations automnales. Toutefois, lundi sera maussade et gris. La pluie est attendue sur la région mais elle restera généralement faible. Les cumuls attendus ne suffiront malheureusement pas à stopper la sécheresse que l'on connait. Certains secteurs pourront même échapper à ces quelques gouttes avec un ciel couvert mais sec. En conclusion, nous devrions avoir besoin que d'une seule main pour compter les gouttes de pluie qui tomberont.

La suite n'est pas rassurante sur le front de la sécheresse. En effet, le vent se lèvera mardi et dégagera le ciel. Cela ne fera qu'aggraver la situation, assez exceptionnelle pour la saison. Par la suite, les températures pourront regagner quelques degrés avec l'arrêt progressif du vent entre mercredi et jeudi. Cette hausse des températures restera relative et sans excès.

Source : WxCharts

Nous profitons de cet article pour revenir sur une croyance publique mise à mal ces dernières semaines. En effet, nous avons connu un été caniculaire avec plusieurs records de températures à la clef. La mer était assez chaude dans le bassin méditerranéen. Ces différents paramètres étaient des arguments pour annoncer des épisodes cévenols et/ou méditerranéens intenses pour l'équinoxe d'automne selon certains. Première conclusion ce 17 septembre : aucun épisode pour l'instant et aucune pluie intense n'est prévue à échéance raisonnable.

Ainsi, toute l'énergie accumulée cet été est totalement absorbée par l'air froid actuel. De plus, la température de la mer a chuté. Elle est de 16°C ce jour à Sète. Cette première moitié de septembre est un bel exemple démontrant que sans forçage atmosphérique, même après un été caniculaire et une mer chaude, les épisodes cévenols ne sont pas systématiques. L'automne ne fait que commencer mais si jamais un épisode intervient d'ici le mois de décembre, nous ne pourrons le rattacher à la température de la mer, très fraiche.

Partager sur