Prévisions & Suivi en temps réel

Épisode méditerranéen : observations et prévision orageuse à court terme !

Jean Pierre Grau

Depuis maintenant bientôt 24h, un épisode méditerranéen s'est mis en place sur notre région. Comme prévu par nos services, les pluies orageuses ont en premier lieu concerné le Roussillon. Ces orages ont donné des averses de grêle et même une tornade particulièrement bien formée qui a causé de nombreux dégâts sur la commune de Maureillas et ses alentours dans les Pyrénées-Orientales. Ces pluies orageuses vont progressivement se décaler vers l'Hérault la nuit prochaine. Elles pourraient même se renforcer avec un caractère orageux bien présent. Pour le département du Gard, c'est surtout l'Ouest du département qui sera concerné durant la journée de lundi. Explications.

Ce dimanche, le vent de basses couches est orienté à l'Est. Cette orientation pousse la pluie vers le Roussillon. Les départements plus à l'Est (Hérault et Gard) restent à l'écart de la majorité des précipitations. Ainsi, depuis le début de l'épisode, les cumuls atteignent localement 80 à 100 mm sur les Pyrénées-Orientales et l'Aude tandis que le compteur reste bloqué à 0 sur l'Est de l'Aude et une bonne partie de l'Hérault et du Gard.

Source : Météo-France

Ce soir et cette nuit, la courbure du flux va s'incurver plus au Sud-Est. Cette orientation va devenir plus favorable au département de l'Hérault et dans une moindre mesure à la moitié Ouest du Gard. Cette nuit, un puissant jet de basses couches va se mettre en place sur le Golfe du Lion. Dans le même temps, la dynamique d'altitude sera favorable pour le développement de pluies forts qui pourront prendre un caractère orageux. Des axes pluvio-orageux pourront alors se constituer sur l'Hérault. En bordure de ces axes, des pluies, plus modérées pourront concerner le Gard.

Il existe un risque d'orages peu mobiles cette nuit et demain, plus particulièrement sur le département de l'Hérault. Le doute subsiste sur le lieu précis de la formation de ces orages. Ils pourraient se constituer à quelques kilomètres en mer. Dans ce cas, nous nous retrouverions dans le panache convectif avec de bonnes pluies à la clef mais avec une sévérité moindre que si les orages venaient à se constituer directement sur terre. Nous insistons bien sur le fait que ces systèmes orageux seront locaux. Ainsi, certaines communes pourront être copieusement arrosées tandis que d'autres échapperont aux plus fortes précipitations.


Source : Météociel

Attention, rappelons que nous sommes en plein hiver et que l'énergie disponible est bien moindre qu'en été et en automne. Dans ce contexte, il faut impérativement que l'ensemble des ingrédients (parfois complexes) soient réunis pour la formation d'orages fortement pluvieux. Le risque est donc présent mais non certain ! En cas d'orages stationnaires, des ruissellements urbains sont à craindre sous les intensités pluviométriques les plus intenses. 

Partager sur