Prévisions & Suivi en temps réel

Épisode méditerranéen hivernal ce week-end et début de semaine prochaine !

Le temps va franchement se dégrader à partir du week-end prochain ainsi qu'en début de semaine prochaine. Hier, nous vous avions proposé une première tendance que vous pouvez retrouver en cliquant ici. Le scénario continue de s'affiner à cette heure, avec deux options possibles. Tout d'abord, intéressons nous au contexte synoptique attendu à partir de vendredi.

Un vaste système dépressionnaire va glisser de la Grande-Bretagne en direction de l'Espagne. Dans un premier temps, cette dépression sera trop éloignée de notre région pour véritablement nous influencer. Toutefois, les vents vont progressivement pivoter au secteur sud-est d'ici vendredi soir. Jusque là, les principaux modèles sont plutôt en accord.

Samedi, les basses pressions vont envahir l'Espagne ainsi qu'une partie du bassin Méditerranéen. Deux scénarios sont modélisés : 

Carte : modèles CEP et GFS. Source : Météociel. 

Ces différences peuvent vous sembler minces, mais elles auront des répercussions sur le temps sensible à venir jusqu'en début de semaine suivante. Le scénario CEP à gauche voit un système dépressionnaire fortement dynamique. Le scénario GFS à droite est relativement similaire, mais le dynamisme est moindre. Les deux s'accordent néanmoins pour un passage perturbé généralisé ce samedi, avec de bonnes pluies à la clef en plaine et de la neige en altitude.

Pour cette journée de samedi, les plus fortes précipitations sont attendues près des Cévennes. Sans caractère orageux, elles ne présenteront pas de sévérité particulière. Nous tenons à vous rassurer là-dessus. Deuxième zone d'ombre : l'altitude de l'isotherme 0°C. Le scénario GFS voit un isotherme à 1800 m environ sur la Lozère et les Cévennes, soit une limite pluie/neige vers 1400 ou 1500 m. Sur CEP, cette limite est 200 à 300 m plus bas. Ceci méritera d'être affiné.

Dimanche, les deux modèles divergent à nouveau : 

Carte : modèles CEP et GFS. Source : Météociel.

Le modèle CEP à gauche voit un dynamisme toujours plus important, avec pour conséquence des pluies généralisées à toute la région et des cumuls devenant assez significatifs. Autre indication, l'air froid qui déboule par le nord de la France semble plus proche, permettant des chutes de neige marquées sur nos reliefs à moyenne altitude. Sur le scénario GFS à droite, le dynamisme est moindre.

Le minimum dépressionnaire est par contre centré à proximité des Baléares, avec un flux d'Est à Sud-Est sur le bassin méditerranéen. Ce scénario voit donc un épisode pluvieux plus abondant sur l'Aude et les Pyrénées-Orientales, contrairement à CEP qui privilégie davantage l'Hérault, le Gard et la Lozère. Pour autant, la limite pluie/neige serait plus élevée dans ce contexte. 

L'épisode de "mauvais temps" va se maintenir en début de semaine prochaine, avec une dépression se résorbant sur le bassin Méditerranéen : 

Carte : modèles CEP et GFS. Source : Météociel.

Avec un flux orienté à l'Est / Sud-Est, le maximum de précipitations devrait se concentrer sur le Roussillon et les plaines Catalanes en début de semaine prochaine. Le Languedoc, notamment dans sa partie orientale, restant en marge de l'activité principale. Le refroidissement va lentement se confirmer, abaissant peu à peu la limite pluie/neige. Contrairement à hier, il n'est plus envisagé de neige à basse altitude.

En conclusion, un épisode méditerranéen hivernal va concerner notre région entre samedi et lundi prochain. Les pluies devraient arroser une grande partie de nos départements, avec certainement un maximum d'intensité près des Cévennes samedi, puis sur le Roussillon lundi. Aucune inondation n'est redoutée à cet instant. En ce qui concerne la limite pluie/neige, il est encore difficile de se prononcer : 1300 à  1500 m samedi, s'abaissant ensuite de plus en plus bas, surtout près des Pyrénées où l'air froid sera mieux véhiculé. 

Partager sur