Prévisions & Suivi en temps réel

Épisode cévenol et méditerranéen : jusqu'à 400 mm attendus en 36h !

© Laurent Dardennes / Midi Libre
© Laurent Dardennes / Midi Libre

Résumé : la circulation atmosphérique qui va se mettre en place entre ce mercredi et le week-end prochain est favorable à la mise en place d'un épisode pluvio-orageux de forte intensité sur l'arc méditerranéen. Plusieurs salves devraient balayer notre région, avec un épisode qui oscillera entre "méditerranéen" et "cévenol" au grè des différents forçages. Ce soir, les principaux modèles de prévision simulent des lames d'eau qui pourraient atteindre 200 à 300 mm sur de vastes superficies et localement plus de 400 mm, entre mercredi soir et vendredi matin (36h). Retrouvez ci-dessous une analyse météorologique détaillée et une première estimation de la localisation et des conséquences potentiellement associées à cet épisode. 

Contexte météorologique : la France est actuellement sous l'influence d'un système dépressionnaire peu dynamique positionné entre la Pologne et l'Allemagne. Demain mardi, ce système dépressionnaire va pivoter sur le Nord du pays, advectant de l'air frais. Mercredi, le minimum contournera la France par le proche Atlantique et viendra s'échouer sur l'Espagne, où de l'air très doux persiste actuellement. Dans ce contexte, un autre système dépressionnaire cette fois très dynamique va se constituer entre le golfe de Gascogne et la Péninsule Ibérique (voir carte 1). Ce dernier va piloter un flux orienté au secteur Sud-Est dans les basses-couches de l'atmosphère sur l'arc méditerranéen, avec intrusion persistante d'air doux et très humide. En altitude, par contre, le flux va pivoter au secteur Sud-Ouest et deviendra de plus en plus dépressionnaire. Cette situation devrait se maintenir à minima entre mercredi soir et le week-end prochain. Dans ce contexte, plusieurs forçages atmosphériques vont balayer notre région et viendront se coupler à une masse d'air instable. Ces conditions météorologiques et atmosphériques sont on ne peut mieux propices à la genèse d'orages fortement pluvieux

Image title

Carte 1 : Contexte météorologique à 500hPa, modèle GFS (centre USA). Schéma : Météo-Languedoc. Crédit carte : météo ciel. 


Chronologie, localisation et estimation des cumuls : les nuages bas gagneront le Languedoc-Roussillon dès mercredi, avec parfois de petites averses près des Pyrénées ainsi qu'aux abords des Cévennes. Ce n'est qu'en cours de nuit de mercredi à jeudi que la dégradation va s'affirmer, avec la mise en place de pluies orageuses sur les Pyrénées-Orientales, l'Aude, l'Hérault, l'Ouest du Gard et les Cévennes. Jeudi, des orages très pluvieux sont attendus essentiellement entre l'Hérault, l'Ouest du Gard et les Cévennes, avec des cumuls très importants sur de vastes étendues. Les versants Sud du Tarn, de l'Aveyron et de la Lozère seront concernés. Le Nord-Est de l'Aude (Narbonnais) et l'Est du Gard pourront également être impactés, mais cela reste à préciser dans les prochains bulletins. Ces forts orages, accompagnés de pluies diluviennes, pourront se maintenir jusqu'en matinée de vendredi, toujours sur les mêmes zones. Compte tenu d'un potentiel en eau précipitable très élevé sur la colonne troposphérique et d'un dynamisme synoptique favorable à la stationnarité des cellules, les ingénieurs de Météo-Languedoc craignent ce soir un épisode possiblement majeur, tant au regard de l'intensité que des superficies susceptibles d'être touchées. 

A l'heure de rédaction de ce message - et bien que cela reste à confirmer dans les prochaines heures - notre équipe estime que des lames d'eau fréquemment comprises entre 100 et 200 mm pourraient s'abattre sur l'Hérault et l'Ouest du Gard, ainsi que sur le Sud de l'Aveyron et de la Lozère. Entre le bassin du fleuve Hérault, l'arrière pays Montpellierain et le bassin versant du Vidourle, des cumuls de 300 à 400 mm sont potentiellement à craindre, voire très localement davantage en moins de 36h (carte 2). 

Image title

Carte 2 : Modèle ARPEGE (centre EU) - accumulation précipitations / simulations. Crédit image : MétéoCiel


Incertitudes : il est encore difficile de savoir où se concentreront les plus forts noyaux précipitants. Il semble que ce soit le département de l'Hérault qui soit le plus exposé à ces orages diluviens, mais la situation est à risque entre l'Aude et le Gard, ainsi qu'en Lozère et Aveyron (versants Sud). Par ailleurs, au regard des forts vents marins associés à cet épisode, il subsiste un doute sur le fait que les plus forts orages concernent les basses plaines. Il se pourrait que les fortes lames d'eau soient concentrées près des Cévennes, et non pas sur le bord de mer (situation typique lors de rafales marines puissantes). Il est pour le moment impossible de trancher sur cet aspect là. Enfin, nos prévisionnistes surveillent attentivement la situation pour ce week-end : une nouvelle salve pluvio-orageuse est envisageable sur les mêmes secteurs. A confirmer. 

Les conséquences potentielles : les lames d'eau simulées par les principaux modèles de prévision sur des étendues aussi vastes, laissent craindre des inondations potentiellement marquées. L'emplacement des noyaux fortement précipitants conditionnera la sévérité des crues mais au regard des prévisions actuelles, nous estimons que les cours d'eau du réseau hydrologique secondaire pourront connaître des mises en charge brutales, avec des débordements localement dommageables. Par ailleurs et contrairement aux précédents épisodes, les cours d'eau principaux pourront également connaître des réactions importantes, avec là aussi un risque de débordement (malgré les niveaux actuels particulièrement bas). Aussi, les fortes intensités pluviométriques attendues seront à même de générer des ruissellements urbains très intenses sous les orages les plus musclés. Enfin, en raison de vents marins intenses (100 km/h en bord de mer) de fortes vagues sont attendues sur le littoral. Des submersions localisées ne sont pas exclues. 

Il s'agit donc d'un épisode pluvio-orageux potentiellement intense, avec un risque avéré pour les biens et les personnes. Ces prévisions à 48h de l'épisode ne sont pas certaines, c'est pourquoi il faut les prendre avec des "pincettes". Toutefois, les signaux sont suffisamment lourds ce soir pour pencher en faveur d'un épisode remarquable. Prochain bulletin demain en cours d'après-midi.

Nouveau bulletin de prévisions de ce Mardi 11 Octobre à 17h30 disponible ici 

Partager sur