Prévisions & Suivi en temps réel

Épisode cévenol ce mercredi : 100 à 200 mm sur les Cévennes !

Ambiance hivernale ce week-end avec cette descente d'air froid sur la France. Pluie froide, neige sur nos reliefs et sentiment d'avoir l'automne derrière étaient au programme de ce dimanche. Demain sera le pic d'intensité de ce temps froid et perturbé. Toutefois, ne nous laissons pas berner par cette offensive hivernale. Nous ne sommes que fin octobre. L'automne peut encore nous réserver des surprises, bonnes comme mauvaises. Cela sera le cas ce mercredi avec une nouvelle dégradation sous la forme d'un épisode cévenol. Dans cet article, nous reviendrons sur la neige attendue demain jusqu'à basse altitude avant de nous focaliser sur les fortes pluies attendues ce mercredi.

Après un avant-gout ce week-end, le froid sera à son apogée demain. Minimales et maximales se confondront dans une atmosphère bien froide pour la saison. A cela s'ajouteront des nuages nombreux en marge de fortes pluies sur la côte d'Azur. Ces précipitations finiront par déborder, dans une moindre mesure, sur le Languedoc. Au contact de l'air froid, des chutes de neige parfois abondantes sont attendues sur nos reliefs avec la Lozère en ligne de mire.

Source : Météociel

Les chutes de neige débuteront en cours de matinée et ne devraient pas s'arrêter avant la nuit de lundi à mardi. Il pourrait neiger quasiment sur la totalité du département de la Lozère. Sur celui-ci, les cumuls de neige atteindront en moyenne 5 à 10 cm au-dessus de 600 mètres, 10 à 20 cm de manière générale sur les reliefs et localement plus de 30 cm entre la Margeride et le Mont-Lozère. Nous rappelons qu'avoir une première neige en Lozère fin octobre est tout à fait banal. En revanche, cette hauteur de neige, si elle venait à se confirmer, serait remarquable pour la saison. Cependant, nous portons essentiellement notre attention sur le milieu de semaine qui s'annonce bien agité.

Peu ou pas de répit à attendre. Mardi, les éclaircies domineront mais il ne faudra pas s'y fier car le flux marin reprendra rapidement le dessus et les entrées maritimes se multiplieront en fin de journée, prémices de la dégradation qui se mettra en place mercredi. En effet, la première coulée froide s'est directement dirigée sur notre pays nous apportant ce temps bien frais. Une seconde se mettra en place mercredi. Celle-ci se fera sur le Portugal et l'Espagne. Par conséquent, elle soulèvera de l'air plus doux mais surtout très humide sur notre région.

Source : Tropicaltidbits

Dans ce contexte, le flux marin va s'accélérer. Le vent, orienté au Sud-Est viendra booster la convergence humide et instable en provenance de méditerranée. Ces conditions seront favorable à la mise en place d'un épisode cévenol ce mercredi. Rappelons-le, lors d'un épisode cévenol et comme son nom l'indique, ce sont avant tout les Cévennes qui seront en ligne de mire pour les plus gros cumuls. Nous tenons à rassurer les habitants de l'Aude, les pluies resteront sans conséquence sur ce département tout comme sur les Pyrénées-Orientales. Notre attention se portera essentiellement aux départements de l'Hérault (notamment sa partie Est) et du Gard.

Sur ces derniers, les pluies remonteront dans une atmosphère instable. Elles pourront ainsi prendre un caractère orageux avec des intensités pluviométriques horaires et tri-horaires conséquentes. Ces précipitations défileront sur les littoraux et plaines pour venir se bloquer contre les premiers reliefs. Les prévisions nécessitent quelques réglages mais nous pouvons d'ores et déjà vous donner une première estimation des cumuls attendus. Sur la journée de mercredi, 80 à 120 mm seront possibles près des Cévennes. Des pointes comprises entre 150 et 200 mm sont envisagées sur les versants cévenols les plus exposés. 

Source : Météociel

Des doutes subsistent sur les plaines entre l'Est de l'Hérault et le Gard où un passage orageux reste possible en cours de journée. Cela demandera confirmation. Ces lames d'eau de 100 à 200 mm sur les Cévennes restent tout à fait classiques pour un épisode cévenol. Toutefois, la situation n'est pas sans risque au vu des différentes dégradations qui se succèdent depuis le début du mois d'octobre. C'est pourquoi, certains cours d'eau cévenols pourront entrer en crue. La localisation exacte tout comme l'intensité restent à affiner au fur et à mesure des mises à jour. Comme à notre habitude, nous vous tiendrons régulièrement informés de l'évolution de la situation.

Partager sur