Prévisions & Suivi en temps réel

Dimanche : épisode pluvieux intense et durable sur le Languedoc et le Roussillon !

Le printemps ne parvient pas à s'installer durablement cette année. Alors que nous venons de vivre une journée enfin proche des moyennes saisonnières, une nouvelle dégradation est attendue pour ce week-end. D'abord nuageuse durant la journée de samedi, cette dégradation va se caractériser par de nouvelles pluies significatives cette fois sur une grande partie de la région. En soit, il n'est pas prévu de phénomènes véritablement intenses comme la grêle observée ces derniers jours mais il faut s'attendre à des quantités d'eau importantes.

Les processus de mise en place de cette perturbation sont désormais bien appréhendés. Un talweg (zone dépressionnaire étirée en "V") va se constituer entre l'Atlantique et l'Espagne. A l'avant de ce talweg, les vents marins vont nettement s'accentuer, soulevant alors de l'air doux et fortement saturé en eau précipitable. Dès lors, pendant près de 24h, de l'air doux et humide ne va cesser de remonter vers le Languedoc et le Roussillon : 

Les premières pluies devraient se mettre en place dans la nuit de samedi à dimanche, d'abord près des Pyrénées et des Cévennes. Dimanche matin, des pluies soutenues vont rapidement concerner les Pyrénées-Orientales, l'Aude et l'Ouest de l'Hérault. Elles se généraliseront dimanche après-midi à tout l'Hérault, au Gard ainsi qu'à la Lozère. Il semble que les profils verticaux de la masse d'air ne soit par contre pas instables. Ceci est un facteur qui devrait limiter le risque orageux. 

Ainsi, il devrait s'agir de pluies comme on en observe en général durant... l'hiver ! Au regard des dernières modélisations, il apparaît que les cumuls les plus importants devraient être observés entre l'Aude, l'Hérault et l'Ouest du Gard. Nous pouvons, sur ces secteurs, miser sur des valeurs de 20 à 40 mm en 24h, localement 60 à 80 mm dans l'arrière pays. De telles lames d'eau restent significatives en cette période de l'année. Les cours d'eau pourraient présenter de petites crues, près des Cévennes notamment, sans grande sévérité.

Une accalmie de courte durée est possible en début de semaine prochaine. Pour autant, les nuages resteront nombreux, avec certainement quelques averses par moment. Par la suite, pour le milieu de semaine prochaine, nous redoutons un autre épisode pluvieux pouvant cette fois présenter une composante orageuse avec une intensité encore plus importante. Le modèle GFS l'illustre parfaitement ce soir avec une dépression très dynamique glissant sur l'Espagne.

Dès lors, le flux va s'orienter durablement au marin avec à nouveau des remontées humides en provenance de mer Méditerranée. Il est pour le moment difficile de savoir si le flux sera courbé à l'Est ou au Sud-Est. S'il s'oriente à l'Est (scénario GFS ci-dessous), les plus fortes pluies vont concerner l'Aude et les Pyrénées-Orientales. S'il s'oriente au Sud-Est, ce sont les départements de l'Hérault, du Gard et de la Lozère qui seront les plus impactés. Scénario à affiner très prochainement.


Partager sur