Prévisions & Suivi en temps réel

Dépression en Méditerranée : fortes pluies, vents et chutes de neige intenses !

Voilà plusieurs jours que nous vous évoquons un net changement de temps pour le week-end à venir ainsi que la semaine prochaine. Cela se précise : outre la baisse des températures, il va falloir surveiller les perturbations qui vont s'enchaîner, en raison d'un contexte dépressionnaire durablement ancré au bassin Méditerranéen. Ce vendredi, un dôme de hautes pressions s'est élevé de l'Atlantique vers le Groenland. Dans le même temps, un décrochage polaire s'est opéré en périphérie de l'Islande.

Ce week-end, la dépression froide va glisser de la Grande-Bretagne vers la France puis vers l'Espagne. Au contact de l'air froid arrivant par le nord, une méso-dépression va se constituer sur l'Espagne dès samedi, remontant vers la Catalogne ce dimanche. Dans ce contexte, le week-end s'annonce très nuageux avec parfois de faibles pluies aussi bien samedi que dimanche. En plaine, les cumuls resteront assez faibles : 5 à 10 mm en moyenne en 48h, localement 20 mm. La neige va également faire son apparition sur les Pyrénées et les hauteurs Lozériennes. Une première couche de 5 à 10 cm, localement davantage, est possible sur la Cerdagne et le Capcir dès 1000 m environ. Saupoudrage en Lozère. 

Pour lundi, la situation est à surveiller de très près. Une puissante dépression devrait se constituer en Méditerranée, remontant des Baléares vers le golfe du Lion puis tournoyant sur elle même au large de la Provence. La pression pourrait s'abaisser à 985 hPa en son coeur. Nous sommes encore à 72h d'échéance quant à la formation de cette dépression : son positionnement, son dynamisme et de fait ses répercussions restent évolutifs. Le scénario décrit ci-dessous va encore évoluer.

Le scénario le plus probable à cette heure est le suivant : ce lundi, de fortes pluies remontent de Méditerranée vers la Provence et l'Est de notre région (Gard, Lozère ainsi qu'une partie de l'Hérault). En l'absence d'instabilité, ces pluies ne sont pas orageuses. Avec la mise en place du mistral noir, des phénomènes d'isothermie se mettent en place, faisant progressivement baisser la limite pluie/neige notamment sur l'Aveyron et la Lozère. Cette dernière passe de 1500 m au lever du jour à 1000 m sur la Lozère en journée, parfois 800 m sur l'Aveyron et l'Espinouse. De faibles précipitations débordent sur l'Aude et les Pyrénées-Orientales, où il neige encore plus bas, parfois dès 600 m seulement.

Au final, les cumuls de pluie pourraient devenir importants entre les Bouches-du-Rhône, le Vaucluse, le Gard et la Lozère, avec éventuellement 50 à 100 mm sur de vastes zones en 24h glissantes. Plus encore, la couche de neige a le potentiel d'être remarquable sur nos reliefs. Si ce scénario se précise, les sols pourraient blanchir dès 700 m environ sur les Pyrénées et l'Aveyron, 800 m sur l'Espinouse, 900 à 1000 m sur la Lozère. Au dessus de 1300 m, 20 à 30 cm sont possibles en Lozère et sur les Pyrénées, éventuellement 40 à 50 cm sur les plus hauts sommets.

Outre les possibles chutes de neige, nous devrons ensuite surveiller le risque d'épisode cévenol qui pourrait devenir important entre le 31 octobre et le 2 novembre. En effet, le contexte dépressionnaire va se maintenir entre Atlantique - Espagne et Méditerranée, favorisant de fréquentes intrusions d'air humide et plus doux. Cela sera à surveiller une fois que nous y verrons plus clair sur la dépression attendue lundi.

Toutes les cartes sont issues de www.meteociel.fr

Partager sur