Prévisions & Suivi en temps réel

Dégradation pluvio-orageuse sous surveillance jeudi : forts cumuls possibles !

La sécheresse 2017 n'est plus qu'un lointain souvenir sur le Languedoc ainsi que des Cévennes à la Lozère. Les perturbations ne cessent de s'enchaîner les unes après les autres depuis le début de l'hiver. Depuis le 1er Janvier, les cumuls dépassent les 400 mm dans l'arrière pays Montpelliérain, soit plus que ce qu'il est tombé durant toute l'année 2017. Cette tendance humide devrait persister avec un épisode pluvio-orageux sous surveillance en milieu de semaine.

Un vaste système dépressionnaire va se constituer sur l'Atlantique, entre l'Islande et les Açores, ce mercredi. Il se décalera ensuite vers le proche Atlantique, pilotant un flux de secteur Sud-Est très dynamique en milieu de semaine prochaine sur le golfe du Lion. Avec l'air doux qui remontera de mer Méditerranée, il faudra surveiller l'instabilité de la masse d'air qui pourra favoriser la genèse d'orages. Les explications ci-dessous. 

Carte : modèle GFS. Source : Météociel.

C'est dans la nuit de mercredi à jeudi que les conditions météorologiques vont se dégrader. Le vent de secteur Sud-Est va se renforcer sur l'Est de l'Hérault, le Gard et la Lozère. Les rafales vont atteindre 60 à 80 km/h, ponctuellement jusqu'à 100 km/h sur la Camargue. Ce fort vent marin va drainer un potentiel en eau précipitable très important durant quelques heures près des Cévennes.

Dans ce contexte, des pluies faibles à modérées mais régulières devraient se mettre en place sur l'Hérault, le Gard et la Lozère en deuxième partie de nuit de mercredi à jeudi. La limite pluie/neige sera alors voisine de 1400 m. Jeudi matin, en lien avec une convergence humide bien dessinée sur ces secteurs, les pluies devraient s'intensifier particulièrement entre les plaines du Gard et les Cévennes 

Carte : modèle GFS. Source : Météociel.

Ces fortes précipitations pourront adopter temporairement un caractère orageux, augmentant encore les cumuls. Cet épisode ne présente pas une intensité exceptionnelle. Nous tenons à vous rassurer là-dessus. Néanmoins, il se produira dans un contexte d'hyper-saturation des sols. Pour le moment, les lames d'eau prévues semblent voisines de 40 à 80 mm sur les plaines du Gard et 100 à 140 mm sur les Cévennes, en moins de 24h.

Il est d'ores et déjà à envisager que des réactions hydrologiques modérées soient observées sur les cours d'eau prenant leur source en Cévennes. Nous citerons notamment les Gardons et le fleuve Hérault. Ces réactions resteront à préciser ultérieurement. Heureusement, cette forte perturbation ne devrait durer que quelques heures avant de s'évacuer vers la Provence. Un autre aspect sera à surveiller durant cet événement : l'altitude de la limite pluie/neige. Il pourrait neiger dès 1300 à 1500 m environ (incertain). Si c'est le cas, les sommets de l'Aigoual et du Mont-Lozère pourront recevoir une couche de neige significative.

Carte : modèle ECMWF. Source : Kachelmannwetter

Les prévisions seront affinées au cours des prochaines 48h. 

Partager sur