Prévisions & Suivi en temps réel

Dégradation orageuse marquée cette semaine !

On ne peut pas dire qu'on ne vous avait pas prévenu. Après un mois de juillet plutôt calme mais tout de même orageux, le mois d'août a débuté sous un soleil de plomb et une chaleur écrasante. Soleil et canicule nous ont rapidement fait oublier les précédents orages entre juin et début juillet. Pour autant, la menace orageuse n'est jamais loin. Bien que localisés, les orages sont bien présents quotidiennement. Souvent dans l'arrière-pays, ils débordent plus rarement sur les plaines et littoraux. Ce dimanche représente globalement la fin de la canicule. Demain sera encore très chaud mais nous serons sur la pente descendante de cette vague de chaleur. Cette transition vers un temps plus frais se fera à l'aide d'une dégradation méditerranéenne potentiellement intense.

Encore aujourd'hui, les 40°C étaient encore titillés sur la région. Outre ces maximales caniculaires, les températures nocturnes ont également fait parler d'elles avec des records à la clef notamment à Perpignan où le thermomètre n'est pas descendu sous 30,3°C. L'ancien record de 1933 était de 27°C. Il a donc été littéralement pulvérisé de plus de trois degrés. C'est tout simplement remarquable.

Source : Pivotal Weather

Alors que l'anticyclone était centré sur notre pays, il va progressivement glisser vers l'Europe de l'Est. Il laissera donc toute la place aux dépressions sur l'Atlantique. La carte ci-dessus l'illustre parfaitement. Nous avons un vaste système dépressionnaire qui aborde la France par sa façade Ouest tandis que l'anticyclone (en rouge) s'est décalé vers les pays Baltes. Pour faire simple, c'est une situation qu'on retrouve en automne lors de dégradations méditerranéennes. Le contraste pourrait être saisissant en passant de l'été caniculaire à l'automne en seulement quelques jours.

Dans ce contexte, le flux marin va s'installer et progressivement s'accélérer. Les entrées maritimes se multiplieront et les premières pluies se déclencheront entre mardi et mercredi. L'atmosphère sera instable et ces précipitations prendront déjà un caractère orageux. Pour autant, cela restera assez désorganisé dans un premier temps. Ces pluies orageuses vont perdurer ponctuellement avant une dégradation plus marquée et intense attendue pour jeudi.

Source : Kachelmannwetter

Tout le monde pourrait, à un moment ou un autre, être concerné par un orage. Cependant, l'ensemble des scénarios semblent converger vers un pic d'activités entre Hérault et Gard. C'est sur ces deux départements que les pluies et les orages seront les plus forts et les plus durables. Nous préférons nous réserver plus de détails pour un prochain article. Toutefois, nous envisageons des lames d'eau potentiellement conséquentes, d'autant plus pour un mois d'août. Des cumuls de 40 à 60 mm sont tout à fait probables. A cela s'ajoute le caractère instable de cette dégradation qui pourrait venir gonfler cette prévision de manière localisée avec des pointes à 80 mm.

En effet, la canicule que nous connaissons actuellement est un facteur aggravant. La chaleur s'accumule dans les basses couches de l'atmosphère et est restituée sous la forme d'énergie disponible pour venir nourrir les futurs orages. En bref, septembre va s'inviter pour ce début août. C'est assez remarquable pour nos régions méditerranéennes où nous attendons habituellement la fin du mois pour avoir le retour des orages.

Source : Météociel

Partager sur