Prévisions & Suivi en temps réel

De nouveaux orages sont à craindre ce soir près des Cévennes !

 © Cartes des riques météorologiques - Météo-Languedoc
© Cartes des riques météorologiques - Météo-Languedoc

Le système dépressionnaire responsable des orages diluviens observés hier dans l'arrière pays de l'Hérault (secteur de Lodève) ainsi que sur les Cévennes Gardoises va stationner ce dimanche près de l'Irlande. Il se prolongera d'un nouveau talweg dynamique, qui se caractérise par un axe dépressionnaire qui viendra balayer les régions méditerranéennes en cours de soirée et nuit prochaine. Cet axe dépressionnaire sera précédé d'une nouvelle advection d'air chaud et humide dans les basses-couches de l'atmosphère, plus particulièrement près des Cévennes. Conséquemment, la masse d'air va se doter d'une instabilité importante et d'un contenu en eau précipitable très élevé d'ici ce soir.

    Après une accalmie relative ce matin et jusqu'en milieu d'après-midi, les averses vont reprendre sur les Cévennes. D'ici la fin d'après-midi, ces averses deviendront de plus en plus musclées et régulières et ne tarderont pas à s'accompagner d'orages. Au cours de la soirée et nuit prochaine, un vigoureux forçage atmosphérique va balayer notre région. A son passage, des orages localement violents vont se développer, probablement entre le Nord de l'Aude (Montagne Noire, Minervois), l'Hérault, le Gard, la Lozère et l'Ardèche. Les orages circuleront rapidement sur les plaines et littoraux de l'Hérault. Par contre, près des Cévennes, ainsi que dans l'arrière pays du Gard (haut Vidourle, bassin Alésien, Barjac), les orages pourront temporairement se structurer en un système convectif linéaire peu mobile. Ces orages se prolongeront jusqu'en Ardèche, où l'on observera probablement le paroxysme de ce nouveau épisode, entre les Cévennes et le bas Vivarais. Fait aggravant, ces orages pourront être associés à des rafales violentes, localement supérieures à 100 km/h. 

    Les cumuls attendus lors de cette nouvelle salve sont estimés:

Aude (Nord du département) : 10 à 20 mm, localement 40 ou 50 mm en peu de temps sous les cellules les plus vigoureuses
Hérault : 10 à 40 mm sur les littoraux et plaines, de façon irrégulière, mais 60 à 80 mm sur les Cévennes (plutôt sur le Nord-Est du département).
Gard : Dégradé entre le littoral (peu concerné) et l'arrière pays (fortement concerné). Probablement 10 à 20 mm en bord de mer, 30 à 50 mm dans les basses plaines (en 1h) mais localement 80 à 120 mm dans l'arrière pays (sur un axe Ales - Barjac), voire 150 mm sur les Cévennes à la limite de l'Ardèche.
Ardèche (hors région) : 80 à 120 mm, localement 150 à 200 mm.

Cet épisode n'est pas comparable à celui que l'on vient de connaître. Néanmoins, compte tenu de la saturation des sols et des intensités pluviométriques attendues sur un court laps de temps, des ruissellements de forte intensité sont possibles près des Cévennes. Aussi, plus particulièrement entre le piémont du Gard et de l'Ardèche, des réactions brutales des cours d'eau du réseau hydrologique secondaire ne sont pas exclues, avec possibilité de débordements localisés mais dommageables. Consultez notre carte des risques à l'échelle cantonale. 

Partager sur