Prévisions & Suivi en temps réel

Chutes de neige à très basse altitude : quels-sont les secteurs concernés ?

Le Dauphiné Libéré.

Un épisode méditerranéen hivernal est attendu en début de semaine sur le Languedoc-Roussillon. Un véritable casse tête pour les météorologues, tant sur l'emplacement des plus fortes précipitations que pour estimer l'altitude de la limite pluie/neige. Avec la continentalisation du flux au secteur Est/Nord-Est en altitude et la mise en place d'une dépression près des Baléares, la situation est à surveiller de près.

La dégradation va se mettre en place dans la nuit de dimanche à lundi. Elle persistera jusqu'à mardi matin au moins. Ci-dessous, retrouvez la configuration météorologique à l'échelle de l'hémisphère nord. Lundi matin, la dépression se déplacera progressivement vers les Baléares et la Catalogne, favorisant des remontées humides de mer Méditerranée. Dans le même temps, de l'air froid va affluer de l'Europe orientale. Un contraste de masse d'air difficile à évaluer.

Carte : modèle GFS. Source : Météociel. 

Le premier secteur à surveiller se situe entre l'arrière pays Gardois et le piémont des Cévennes, ainsi qu'au voisinage de l'Ardèche et de la moyenne vallée du Rhône. Sur ces secteurs, les précipitations devraient arriver de mer en fin de nuit de dimanche à lundi, au moment où les températures seront les plus froides. La présence d'un mistral noir sensible, avec des rafales à 50 km/h, laisse présager des phénomènes d'isothermie sur ces secteurs avec éventuellement de la neige dès 200 ou 300 mètres seulement durant quelques heures.

La situation est toutefois incertaine : il pourrait neiger localement plus bas que prévu, comme cela arrive souvent dans ce type d'épisode. Le scénario du modèle Arpège dernièrement actualisé va dans ce sens avec momentanément de la neige au dessus d'une ligne Quissac - Uzès - Bagnols-sur-Cèze. Ceci restera à préciser d'ici demain soir. Dans tous les cas, cet épisode sera temporaire avec le retour de la pluie en cours de journée sous les 500 m. 

Carte : modèle ARPEGE. Source : Météociel. 

Lundi, les précipitations vont se généraliser à toute la région. Dans un premier temps, il s'agira de pluie entre l'Hérault, l'Aude et les Pyrénées-Orientales, où la limite pluie/neige va fluctuer entre 500 et 700 m en début d'épisode. Par isothermie, en présence d'une tramontane noire marquée, la limite pluie/neige devrait peu à peu descendre dans l'intérieur de l'Aude et des Pyrénées-Orientales. Il s'agira du deuxième secteur sous surveillance.

Ce n'est que dans la nuit de lundi à mardi et mardi que le potentiel pluvio-neigeux va s'accentuer de l'Aude aux Pyrénées-Orientales. La limite pluie/neige pourrait également s'abaisser entre 200 et 300 mètres sur de vastes zones, peut-être même jusqu'en plaine dans l'intérieur des terres. Le scénario est toutefois incertain, en raison d'une poche d'air relativement doux à proximité en mer Méditerranée. Nous insistons bien là-dessus : la prévisibilité de la neige dans les régions Méditerranéennes est probablement l'un des exercices les plus délicats. 

Carte : modèle ARPEGE. Source : Météociel. 

De façon générale, l'ensemble des reliefs de la région devraient connaître des chutes de neige soutenues et durables, donnant des accumulations importantes au dessus de 600 à 800 m environ. Il pourrait tomber entre 30 et 50 cm entre le Mont-Lozère, l'Aigoual et les Pyrénées, localement 50 à 70 cm. Tout dépendra du positionnement exact des plus fortes précipitations. Pour les zones de plaine, cela reste très border line notamment dans l'intérieur du Gard, de l'Aude et des Pyrénées-Orientales. Enfin, concernant les plaines littorales, il s'agira uniquement de pluie.

Au final, cet épisode devrait être assez "frustrant" pour celles et ceux qui espèrent la neige en plaine. Une telle configuration à l'échelle de l'hémisphère ne se présente que rarement. Il se pourrait que pour beaucoup d'entre nous ce soit "le degré de trop" pour espérer l'or blanc. Néanmoins, nos services restent attentifs aux ajustements qui vont intervenir au cours des prochaines 36h. Ce type d'événement réserve bien souvent des surprises. 

Partager sur